Comment faire participer les enfants aux tâches ménagères de la famille ?

En tant que parent, nous avons tous envie que le quotidien soit doux, paisible et facile pour nos enfants. Nous voulons les préserver du monde des adultes et des contraintes pour qu’ils s’épanouissent dans leur bulle. Mais est-ce vraiment un service à leur rendre ? Notre job n’est-il pas de les préparer justement au monde des grands ?

Et si finalement faire participer les enfants aux tâches ménagères était un excellent moyen de contribuer à la fois à l’harmonie familiale tout en développant leur soif d’apprendre ? C’est ce que j’essaye de mener avec mes jumeaux de 3 ans et demi depuis plusieurs semaines. Et cela fonctionne plutôt bien ! Alors voici mes astuces pour y arriver !

Cela fait du bien à toute la famille !

On ne va pas se mentir, gérer le quotidien d’une famille est vite épuisant et chronophage avec des enfants. Et sans même s’en apercevoir, nos petits amours peuvent vite se transformer en tyrans. Et nous parents en esclaves des temps modernes !! Pourtant, faire participer les enfants aux tâches ménagères peut vous faire sortir de cette spirale. Et en prenant un peu de hauteur, vous allez vous apercevoir qu’il y a énormément de bienfaits pour toute la famille !

Vous gagnez du temps

Faire à la place de tout le monde prend du temps. Et beaucoup de temps ! Et quand il s’agit de jongler entre les obligations professionnelles et familiales, la  bonne gestion du temps en famille est une des clés de réussite. Nous avons tous tendance à courir après le temps. Alors pourquoi ne pas encourager la participation de nos enfants au quotidien. Acceptons de perdre du temps au début pour en gagner pour demain. Si nous habituons nos enfants dès 3 ans à ne rien faire, ne soyons pas surpris qu’ils ne nous aident pas à 13 ans (et ramasser les chaussettes sales et les paquets de gâteau sous le lit de nos ados ne fait pas franchement rêver !). Passez du temps aujourd’hui à accompagner nos enfants à participer au quotidien, c’est gagner du temps pour demain !

Vous développez leur autonomie

Faire participer les enfants aux tâches ménagères, c’est assurément développer leur autonomie

Et c’est également leur donner confiance en eux. Remplacer le « tu ne peux pas vider le lave vaisselle, tu es trop petit » par « j’ai besoin de ton aide pour le lave vaisselle, je vais t’apprendre comment faire et je suis sur que tu vas y arriver ! » n’a pas du tout le même écho chez l’enfant. Avec la 2eme approche, il comprend qu’il peut faire. Qu’il est capable. Et s’il est autonome pour le lave vaisselle, pourquoi ne le serait-il pas pour apprendre à lire ou à faire du vélo ?!

Vous créez du lien et de la solidarité au sein de la famille

Enfin, faire participer nos enfants au quotidien, c’est également leur apprendre à avoir conscience qu’une famille, c’est un ensemble solidaire dans lequel chacun peut contribuer. Créer une harmonie familiale est l’affaire de tous. Des grands comme des petits. Faire participer les enfants aux taches ménagères, c’est les responsabiliser. Et valoriser la place qu’ils occupent au quotidien au sein de la famille.

Transformer les tâches ménagères en jeu

On sait comment nos enfants fonctionnent : jouer, c’est le plus important !! Jouer c’est la vie ! En ce moment, quand vient l’heure du diner (et donc du dodo qui approche), mon fils me dit avec beaucoup de sérieux « Mais papa, je n’ai pas eu le temps de jouer !! ».  OK et là vous vous dîtes : « il est gentil mais les tâches ménagères, ce n’est déjà pas drôle pour nous alors pour des enfants… ». Mais que nenni !! Il y a deux approches qui, selon moi, fonctionnent très bien.

Les faire jouer au grand

La vie est pleine de paradoxes. Quand on est adulte, on se dit parfois « ahhh que j’aimerai revenir en enfance, c’est plus simple, il y a moins de responsabilités, on passe son temps à jouer !». Et les enfants, eux, passent leur temps à dire : « Moi quand je serai grand, … ». Alors, il est temps de les écouter ! Leur proposer des activités de grands  leur fera souvent plaisir. Et mener les tâches du quotidien, c’est bien jouer au grand. Alors, c est le moment de leur lancer, dans un élan d’enthousiasme « Mon grand, tu as envie de faire comme papa/maman ? ».

Transformer en jeu

Aujourd’hui, on cherche tous la « gammification » de nos vies ! On essaye tous de transformer le quotidien en actions ludiques et funs. Utilisons la même chose pour les enfants. Toutes les taches ménagères ne s’y prêtent pas, bien sûr sûr. Transformer le panier à couverts du lave vaisselle en panier de basket où l’enfant doit réussir à envoyer le couteau dans le panier n’est peut être pas l’idée la plus sécurisée. Mais typiquement, cela fonctionne pour le linge sale ! Faites vous confiance, connectez vous à l’enfant qui sommeille en vous. Vous allez voir, ca va marcher ! Et n’hésitez pas à puiser dans mes exemples ci dessous ! Et n’oubliez pas que pour l’enfant, jouer c’est apprendre…

En pratique : dans la cuisine

La cuisine et les repas se prêtent particulièrement à faire participer les enfants aux tâches ménagères. Evidement, il convient de les faire participer en fonction de leurs âges, pour préserver leur sécurité. Mais c’est tout à fait possible pour plein de petites choses : 

  • Mettre la table : sans que cela soit systématique, il est facile pour les enfants de mettre la table. Apporter le bavoir et la serviette, les assiettes et verres en plastiques, c’est drôle pour les enfants. Pourquoi ne pas racontez l’histoire qu’on est au restaurant (ou la cantine de l’école) et qu’on prépare la table pour les gens (ou les autres enfants) ? Et si vous constatez qu’ils maitrisent, ils peuvent aussi vous aider à apporter les couverts et les assiettes des parents. En les accompagnant paisiblement, ils vont se prêter au jeu. N’ayez pas peur pour eux, ils vont faire attention, pris par la grande responsabilité que vous leur confiez !
  • Débarrasser la table : ramener son assiette, son verre, ses couverts et son bavoir est une habitude à prendre pas si compliquée ! Là également, pensez au jeu. Hier, j’ai par exemple dis à mon fils : “Penses tu réussir à ramener ton verre et ta fourchette avec une seule main ?”. Il s’est pris au jeu, a mis sa fourchette dans son verre et est arrivé avec le tout dans une seule main fièrement dans la cuisine !
  • Nettoyer la table : après le repas, proposez leur de passer un coup d’éponge sur leur tablette de déjeuner ou sur la table. En plus l’éponge est humide, c’est drôle pour eux !
  • Passer la balayette : on ne va pas se mentir, il est souvent aisé de reconstituer le repas en regardant sous la table. Achetez une petite pelle et une balayette et montrez leur comment ramasser les miettes (et autres restes du repas !). Mes jumeaux trouvent cela très drôle !
  • Vider le lave-vaisselle : à force qu’ils ne me tournent autour quand je vide le lave vaisselle, j’ai fini par leur laisser le vider avec moi. Ils rangent tout à part les couverts. Je leur laisse même ranger les verres en les prévenant à chaque fois qu’ils sont fragiles. A ce jour, aucun décès de verre n’est à constater !

En pratique  dans la chambre

La chambre, c’est leur univers. Et pour autant, c’est pour moi l’endroit idéal pour faire participer les enfants aux tâches ménagères !

  • Ranger les jouets : en fin de journée, et avant le diner du soir, c’est chez moi le moment où l’on range les nombreux jouets éparpillés sur le sol. J’ai mis en place un ordre de rangement (une case pour les puzzles, un sac pour les Légos, une bibliothèque pour les livres, …) et ils le connaissent. Ranger les jouets n’est pas le plus évident pour eux car cela signifie « arrêter de jouer jusqu’à demain ».  Donc cela ne fonctionne pas tous les soirs. Mais au moins l’intention est là. S’ils ne le font pas encore seuls, ils m’accompagnent (OK, j’en fais 80% !) mais au moins je les sensibilise à la démarche 😉
  • Faire son lit : après avoir ranger les jouets, on refait le lit ! Tirer la couette, remettre l’oreiller, poser les doudous sur l’oreiller. C’est devenu un rituel de préparation auquel ils se prêtent facilement.
  • Déposer ses habits sales dans un panier : dès leurs deux ans, j’ai déposé un petit panier au sol, à côté du panier de linge sale familial. Ils ont pris l’habitude (même s’il est parfois nécessaire de leur rappeler) d’y déposer leurs habits du jour après être passés en pyjama. Bien sur, il est souvent nécessaire de passer derrière pour faire le tri entre ce qui est vraiment sale et ce qui ne l’est pas ! Mais la démarche est lancée !
  • Trier les chaussettes : je le fais depuis quelques semaines et cela fonctionne très bien ! C’est devenu un jeu ! Rassembler toutes les chaussettes propres et leur demander de reconstituer des paires. C’est comme faire un Mémory !
  • S’habiller seul : leur montrer la météo du jour (par la fenêtre ou sur un écran) puis leur laisser choisir leurs affaires, c’est un super jeu ! Et une fois leurs vêtements choisis, ils aiment passer à l’étape suivante et s’habiller seuls. Avec mes jumeaux, cela fonctionne depuis les 3 ans de ma fille (et cela fonctionne un jour sur 4 pour mon fils !). Et cela me permet même de lui montrer comment mieux associer les couleurs, ce qu’elle a parfaitement intégré désormais !

Petits conseils bonus

Faire participer les enfants aux tâches ménagères peut paraitre fastidieux. Prenez le temps de le faire avec vos jeunes enfants. Ce qui vous parait un investissement énorme aujourd’hui, sera récupéré dans quelques années !

Faites leur confiance. Ils ont souvent envie de vous aider. Ne les brimez pas dans cet élan ! Cela ne va pas se faire du jour au lendemain mais s’ils sentent que vous leur faites confiance, ils auront envie de faire.

Félicitez les. L’enfant a besoin de reconnaissance. Vous lui avez confié une mission et il l’a mené (même si le résultat n’est pas forcément complètement celui attendu) ? Encouragez sa démarche. L’enfant n’en aura que plus envie de recommencer et de le faire encore mieux la prochaine fois.

Enfin, acceptez que cela ne soit pas parfait ! Evidement, il restera des miettes au sol après avoir passé la balayette. Mais l’important réside dans le fait que l’enfant ait tenté de contribuer, à sa manière, au bon fonctionnement de la famille !

Et vous ? Avez-vous des astuces à partager pour faire participer les enfants aux tâches ménagères ?

Positivons, partageons et commentons ci dessous !

Retour à la page d’accueil

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.