Mes 3 moments pour encourager l’autonomie à moins de 2 ans ?

autonomie à moins de 2 ans

Etre parent, c’est accompagner son enfant à devenir un futur adulte autonome et responsable. En tant qu’enfant, cela l’aide à prendre confiance en lui, à prendre de l’assurance et aussi à développer son sentiment d’appartenance à la famille. Et en tant que papa (et encore plus avec des jumeaux !), c’est pour moi aller progressivement vers un gain de temps précieux ! Bien sûr, on peut avoir tendance à faire pour lui. Mais si cela nous rassure (« ahhhh mon petit chat a besoin de moi »), cela n’aide pas à le préparer à coopérer avec nous pour plus tard . Encourager l’autonomie à moins de 2 ans, c’est possible selon moi ! Dès 18 mois (c’est une moyenne bien sur, cela dépend du rythme de l’enfant), on peut l’amener pas à pas, en douceur, vers les premières marches de l’autonomie. Voici mes 3 moments pour vous aider à encourager l’autonomie à moins de 2 ans !

Autour des repas

repas bébé
Pour un enfant de moins de 2 ans, les repas sont un vrai moment de partage avec les parents. Alors oui, il est important de s’armer de patience. Se préparer à répéter 400 fois la même chose. Et accepter surtout que cela ne soit pas parfait (et accepter de retrouver de la purée séchée d’il y a 2 jours sur le pied de la chaise haute). Mais n’oublions pas que perdre du temps aujourd’hui, c’est en gagner demain (si si !!). Et comme le moment des repas revient régulièrement, c’est un formidable terreau d’apprentissage !

                 Manger seul avec la cuillère

Manger seul, ça c’est vraiment être grand ! En montrant patiemment à nos enfants comment faire (et en acceptant qu’ils deviennent grands) , cela fonctionne. Déjà ils adorent imiter. Montrez à votre enfant le geste et il va essayer de le reproduire. Pour mes jumeaux, le rapport à la nourriture est très différent. C’est une vraie passion pour mon fils (qui adore les repas maison de papa !) et c’est un peu anecdotique pour ma fille. Je vous laisse imaginer qui a réussi à manger seul avec sa cuillère ! Mon  fils a été dès le début très appliqué (il ne faudrait pas en perdre non plus !) et l’apprentissage a été plutôt facile. C’est (encore aujourd’hui) moins le cas pour ma fille mais là encore, chacun son rythme.

                Enlever son bavoir

Le repas terminé, j’ai appris à mes enfants à enlever le bavoir et à le déposer sur la table. Au début, ils tiraient dessus un peu violemment. Maintenant, c’est parfois un peu plus fin et ils l’enlèvent (presque) délicatement.

                Se nettoyer la bouche

Après le repas, on se nettoie tout seul la bouche. Je leur donne un petit mouchoir en papier ou une serviette et hop ils la glissent sur la bouche. Bien sur, en fonction des trajectoires d’arrivées des cuillères, il est parfois nécessaire de passer derrière (je n’ai jamais compris pourquoi ils n’étaient pas gênés par un morceau de carotte collé en haut de la joue !).

               Laver la tablette de la chaise haute

C’est pour eux un vrai jeu ! Et pour moi un truc de moins à faire ! Coup double ! Après leur avoir montré 2 ou 3 fois, ils ont vite adopté le passage du mouchoir pour laver eux-mêmes la tablette de leur chaise haute. Ils se sont aussi rendus compte qu’avec de l’eau, c’est plus drôle. Et depuis, quand ils renversent de l’eau sur le sol, ils ont le réflexe de nettoyer par eux-mêmes . Oui dans une famille, chacun contribue au ménage de la maison non mais !

               Se brosser les dents

Dès les 1eres dents, je leur ai mis une brosse à dents entre les mains. Pour que se laver les dents soit comme un jeu. Je ne vais pas mentir, ce n’est pas encore complètement acquis ! Mais je suis persuadé que c’est une bonne habitude pour plus tard.

 

Autour de l’habillement

autonomie à moins de 2 ansL’habillement est aussi un bon vecteur pour accompagner l’autonomie à moins de 2 ans. Cela peut être fun et c’est surtout moins risqué et salissant que les repas !

              Ranger les chaussures en rentrant

Comme les parents, dès que l’on rentre à la maison, on enlève ses chaussures et surtout, on les range ! A moins de 2 ans, ce n’est pas forcément évident d’enlever ses chaussures seul. Par contre, aucun problème pour les ranger ou aller à les chercher lorsqu’il est l’heure de sortir. Prévoyez un espace dédié à l’entrée où sont rangées les chaussures des grands comme des petits. Pour mes jumeaux, cela s’est fait très facilement et naturellement.

             Apprendre à se déshabiller

Avant d’apprendre à s’habiller, il m’a paru plus simple pour mes jumeaux de leur apprendre à se déshabiller. A moins de deux ans, bien sur, ils ne sont pas encore complètement autonomes dans cette démarche. Ma fille est d’ailleurs bien plus habile et sait quasiment se déshabiller toute seule (et on en profite pour développer son vocabulaire. Elle a su dire « collant » avant « manger » !)

             Mettre les affaires sales dans un bac dédié

Se déshabiller seul, c’est bien, ranger ses affaires sales, c’est encore mieux ! J’ai mis à leur disposition un petit bac accessible pour qu’ils puissent y déposer leurs vêtements du jour. Là aussi, c’est comme un jeu pour eux et ils adorent le faire tout seul. Et pour moi, c’est encore un truc de moins à faire à leur place !!

 

Au quotidien

 autonomie bébéLe dernier moment où les parents peuvent aider les enfants à développer leur autonomie à moins de 2 ans, c’est finalement dans des petites actions du quotidien.

              Ranger les jouets et les livres

Avant de partir se coucher, j’ai réussi à installer un petit rituel où les jumeaux rangent leurs jouets et leurs livres. Je me dois d’être honnête, ce n’est pas une réussite à chaque fois ! Mais j’estime le taux de réussite à 80% des fois ! Pas si mal non ?! Je leur demande gentiment de ranger et je participe également au rangement. On fait ça en mode « fun » pour que cela ne soit pas représentatif d’une contrainte pour eux et cela fonctionne !

              Porter les petits sacs en allant à la crèche/nounou

Il existe des petits sacs isothermes tout mignons pour transporter le déjeuner et gouter des enfants. Après m’avoir vu les porter pendant des semaines, je leur demande désormais de les porter eux-mêmes le matin et le soir. Et ils le font avec plaisir. Normal, ils font comme les parents alors, c’est drôle !

Mes astuces pour les parents pour accompagner l’autonomie à moins de 2 ans

Les différents moments d’acquisition de l’autonomie ont été finalement assez simples à mettre en oeuvre. Pour y arriver, c’est avant tout au parent de montrer le chemin et d’encourager son enfant sur cette démarche. Voici mes 4 astuces de papa pour y arriver :

  • Lui montrer doucement : pour nous, ce petit geste est un automatisme mais pour le petit enfant, c’est une grande nouveauté à découvrir.

 

  • Favoriser le doit à l’erreur : ce ne sera pas parfait la première fois. Ni surement la 2eme ! Mais ce n’est pas bien grave, l’enfant a le droit de se tromper. Il apprend. Et accepter de se tromper, c’est aussi une jolie manière d’apprendre à apprendre !

 

  • L’encourager et le féliciter : l’enfant qui s’exerce à l’autonomie à moins de 2 ans a besoin d’être encouragé. Chaque pas de plus est une réussite ! Il est heureux d’avoir essayé ou réussi et nous le sommes tout autant. Et comment ne pas craquer devant les sourires pleins de fierté de nos loulous après avoir réussi tout seul comme un grand à accomplir une tache effectuée jusqu’à présent par papa ou maman…

 

  • Prévoir du temps supplémentaire : je l’ai dit, l’apprentissage de l’autonomie prend du temps pour l’enfant. Et c’est normal. Pour que cela fonctionne, il est plus confortable de privilégier un environnement serein et un moment calme où l’on peut prendre le temps. Et quand il y a un moment speed, on ne crée pas une crise inutile et on fait à la place de l’enfant… Ce n’est pas bien grave, il y aura pleins d’autres occasions !

 

Et vous ? Avez vous d’autres astuces et moments à partager pour accompagner l’autonomie à moins de 2 ans de votre enfant ?

Positivons, partageons et commentons ci dessous !

 

Retour à la page d’accueil

Partager l'article
  •   
  •   
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.