La parentalité en entreprise : les bonnes pratiques à mener par les entreprises… et les salariés !

Depuis quelques années, le sujet de la parentalité en entreprise, longtemps tabou, est de plus en plus souvent mis en lumière. Et les crises sanitaires et économiques de 2020 interrogent d’autant plus la place de la famille au sein de l’entreprise, notamment avec le télétravail.

Pour décrypter ce sujet, Histoires de Papas a interrogé Tiphaine Mayolle. Maman de deux petits enfants et experte en parentalité en entreprise, Tiphaine a publié en Juin 2020 son livre « la parentalité en entreprise expliquée à mon boss ». Lors de cet interview, Tiphaine nous partage l’impact positif d’une politique de parentalité en entreprise & son Top 3 des bonnes pratiques en parentalité et en équilibre des vies en entreprises à mener par les dirigeants/managers/RH… et par les salariés qui peuvent aussi être acteurs du sujet !

Tiphaine, peux-tu te présenter ?

J’ai 30 ans et je suis l’heureuse maman d’un garçon de 3 ans et d’une fille de 9 mois. Je suis consultante en parentalité et en équilibre de vie en entreprise (PME et grands groupes)…

…je suis auteure du livre « la parentalité en entreprise expliquée à mon boss », praticienne en PNL, et enfin, j’accompagne des entrepreneurs dans le développement de leurs entreprises.

Après mon école de commerce, j’ai crée mon entreprise d’aide à la recherche de garde d’enfants. Puis l’entreprise s’est transformée en une plateforme parentalité à destination des entreprises. Je suis devenue maman il y a 3 ans et concilier vie parentale et fondatrice n’était pas évident ! Je ne me sentais pas alignée… J’ai alors décidé de devenir indépendante et de me focaliser sur le conseil en parentalité en entreprise. Mon objectif est de sensibiliser et d’engager les dirigeants sur le sujet, pour transformer durablement leur culture d’entreprise. J’essaye d’éveiller les consciences au travers de mes ateliers auprès de dirigeants, managers et salariés, d’études ou de kit parentalité.

Pourquoi t’intéresses-tu particulièrement à la parentalité en entreprise ?

Ce sujet m’a toujours intéressé mais cela s’est accéléré quand je suis devenue Maman. Concilier entreprise et parentalité est une question que tous les parents se posent ! Et j’avais très envie de partager mon expertise en la matière. Comment les entreprises peuvent s’adapter et comment mettre la parentalité au coeur de la stratégie ? C’est ce qui m’anime au quotidien !

As tu l’impression qu’il existe une prise de conscience récente des entreprises sur la parentalité ?

A mon sens, la prise de conscience n’est pas récente mais elle s’est accélérée ces dernières années. Depuis 10 ans, les entreprises sont passées de la question de la réservation d’un berceau en crèche pour les enfants de leurs salariés à un prisme beaucoup plus large allant jusqu’à l’accompagnement des aidants familiaux. On est donc passé d’une approche de « service aux salariés » à une approche plus stratégique impactant les managers et les RH.

Pourquoi cette prise de conscience selon  toi ?

Il y a plusieurs raisons qui l’expliquent. Il y a l’évolution des schémas familiaux, la place du père au sein de la famille et du foyer, les femmes qui travaillent de plus en plus, les aspirations de la nouvelle génération à plus d’équilibre, …

Les entreprises sont désormais obligées de l’intégrer ! 80% des salariés en entreprises sont parents, on ne peut l’occulter ! J’aime à dire que nous sommes au début d’une petite révolution…

Quels sont les risques pour les entreprises à ne pas intégrer la parentalité dans leur politique RH et managériale ?

Le ROI (Retour sur Investissement) d’une politique parentalité n’est pas évident à chiffrer. Cependant, on sait qu’il existe en France une grande culture du présentéisme. Et que l’absentéisme est fort dans nos entreprises et souvent lié à une mauvaise organisation du travail. Et c’est là justement qu’une bonne politique de parentalité et d’équilibre de vie peut jouer sur une forte baisse de l’absentéisme. Il s’agit de changer ce modèle et de passer d’une culture d’entreprise peu intéressante pour le salarié et peu performante pour l’entreprise à une organisation et une politique favorisant plus de bien être pour le salarié et de performance pour l’entreprise.

Concrètement, que peuvent déployer les entreprises en terme de parentalité ? Tes 3 « meilleures » pratiques ?

Il existe plusieurs solutions à déployer en entreprise en matière de parentalité en entreprise mais voici mon Top 3 : 

  • Continuer à proposer des solutions facilitant le quotidien comme des plateformes , des aides financières, des places en crèche, … On pense souvent que ces aides sont dédiées aux grands groupes mais toutes les entreprises peuvent les proposer, en adéquation avec leurs moyens.
  • Proposer une politique de congés, notamment avec l’augmentation de la durée du congé paternité. Il s’agit de bien les penser pour que cela soit bien perçu par les salariés, de mettre en lumière des rôle model dans l’entreprise (si le manager prend ses congés parentaux, les équipes n’auront pas de culpabilité à faire de même). Et enfin, le manager se doit de recevoir régulièrement ses collaborateurs sur la question afin de faire le point sur les besoins.
  • Faire évoluer le management afin de passer d’un management de contrôle à un management bienveillant. Cela sous entend de mesurer l’investissement des salariés. Et de passer d’une mesure du temps passé dans l’entreprise à l’énergie mise dans la réalisation des missions.

Personnellement, je pense que la parentalité en entreprise n’est pas uniquement l’affaire des entreprises justement, mais également des salariés. Concrètement, que peuvent-ils faire de leurs côtés ?

Pour les parents salariés, il s’agit de se poser les bonnes questions. Comprendre ce qui est important pour soi, connaitre ses besoins (et ceux de sa famille) puis de partager et communiquer ses besoins au sein de sa famille et auprès de son manager.

J’encourage à changer de posture. Avec son manager, il ne s’agit pas forcement d’attendre des solutions mais de les proposer ! Il convient d’oser demander, oser sortir du cadre et d’oser prendre la parole. Enfin ne jamais sous-estimer la force de l’exemple : quand on agit, on le fait aussi pour les autres, pas uniquement pour soi.

Penses-tu que les crises (sanitaire et éco) de cette année vont avoir un impact positif sur la prise en compte de la parentalité en entreprise ?

Tout dépend essentiellement de comment l’entreprise est impactée par ces crises. Je comprends que traiter le sujet de la parentalité en entreprise puisse paraître superflu actuellement. Et pourtant, ces crises ont justement remis le sujet de la famille au coeur de l’entreprise, notamment avec le télétravail. Au final, je pense donc que l’impact est plutôt positif !

Il y a également la notion des équilibres de vie (dont tu parles dans ton livre) : quelles sont tes 3 « meilleures » pratiques que peuvent déployer les entreprises ?

gestion du temps en famille

Là également, elles sont nombreuses mais je pourrais citer les suivantes : 

  • Revoir la notion de carrière et de promotion. Aujourd’hui, les promotions son souvent liées à des questions de mobilité et de temps investi au sein de l’entreprise. Demain, je pense qu’il est intéressant de valoriser des parcours moins classiques, plus atypiques.
  • Favoriser le temps partiel. Aujourd’hui, nous sommes sur une norme française de 9h-18h. Mais pourquoi ? Les entreprises doivent imaginer aujourd’hui de revoir ces normes classiques et penser à organiser les temps de travail différemment. Il y a une entreprise que j’accompagne qui a développé, suite au souhait exprimé de plusieurs salariés, le temps partiel. Pour ne pas désorganiser le bon fonctionnement du travail, nous avons mis en place un système de travail en binôme. Résultat : l’entreprise n’est pas impactée négativement par cette nouvelle organisation et les salariés concernés sont plus heureux !
  • Prendre en compte les moments clés de la vie d’un parent. L’équilibre vie pro/perso n’est jamais permanent, il est régulièrement à ajuster. L’arrivée d’un enfant est souvent synonyme d’un plus grand besoin de temps. On peut alors imaginer un retour progressif au sein de l’entreprise (à partir du moment où il est organisé en amont).

Et sur le même sujet, tes 3 meilleurs pratiques que peut déployer chaque parent pour mieux définir son équilibre de vie ?

A mon sens, cela fait écho à une bonne connaissance de ce dont on a réellement envie : 

  • Mieux se connaitre et mieux comprendre ses objectifs de vie. L’exercice « La roue du temps » que tu proposes d’ailleurs dans un de tes articles fonctionne très bien pour cela.
  • Bien identifier ses besoins pour mieux communiquer avec son éco-système (sa famille, ses amis et son entreprise). Je pense que l’on ne trouve jamais réellement son équilibre seul. Il s’agit d’en parler auprès des personnes concernées.
  • Ne pas hésiter à partager la fameuse charge mentale. Cela revient à partager le temps et les tâches du quotidien, qu’elles soient pro ou perso.

Et vous ? Que pensez-vous du développement de la parentalité en entreprise ?

Positivons, partageons et commentons ci dessous !

Retour à la page d’accueil

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.