Comment Julien a créé son entreprise de mode durant son congé parental ?

Lagadoue

Julien fait partie de ces papas de la nouvelle génération. Français cadre supérieur en Allemagne, le papa de deux enfants a profité du cadre légal très favorable du congé parental pour rentrer en France. Et il a pris ainsi 4 ans de congé parental pour s’occuper de ses 2 enfants. Après s’être dédié complètement à sa famille, il décide de devenir entrepreneur. C’est en passant du temps dans les parcs avec ses enfants que Julien décide de créer Lagadoue, une marque éco-responsable de vêtements pour enfants proposant des salopettes de protection. Portrait d’un papa engagé pour sa famille, pour les familles et pour la planète.

Congé parental en Allemagne

Congé parental de papaEn couple depuis 20 ans avec Caroline, le couple vit une partie de sa relation à distance : elle à Paris et lui en Allemage. Julien y travaille pour une grande marque automobile pour laquelle il organise des évènements dans le monde entier. Il est alors en déplacement une semaine sur deux et sur Paris le temps des week-ends. Il y a près de 4 ans, Caroline tombe enceinte. La donne change pour Julien. « 5 mois avant la naissance d’Esteban, je voulais prendre un congé sabbatique d’un mois. Mais les équipes Ressources Humaines me proposent de prendre plutôt un congé parental ». Julien y réfléchit un peu et décide de franchir le cap. « Vivre la grossesse de Caroline à distance m’avait frustré. Je n’étais pas là pour l’accompagner au quotidien, toucher son ventre, vivre ses Up & Down, … ».

Les contours du congé parental en Allemagne sont très différents de ceux que l’on connait en France. Et sont beaucoup plus incitatifs.  « En Allemagne, cela fait partie de la culture, c’est très répandu. Mon boss en avait pris un et plusieurs collègues ont également fait ce choix après moi ». Il faut dire que les conditions sont sécurisantes : 3 ans par enfant (à partager au sein du couple) et indemnisé à hauteur de 70% du salaire, plafonné à 1 800 Euros net pendant un an. « En plus de l’indemnisation, j’avais de l’argent de côté et j’avais investi dans un bar à vin dont j’ai revendu les parts au moment de prendre mon congé parental ». Par ailleurs, le cadre légal oblige un retour à un poste équivalent et à une rémunération similaire. « C’est un vrai filet de sécurité ». Même avec ces sécurités, l’entourage français de Julien, culture oblige, accueille la nouvelle avec étonnement. « Certains ne comprenaient pas que je ne souhaite pas privilégier ma carrière. D’autres exprimaient de l’inquiétude sur l’impact financier. Pour d’autres, c’était de l’admiration ». Pas de doute pour Julien pour qui le premier congé parental de deux ans signera le début d’une nouvelle ère.

 

Le début d’une nouvelle vie

Lagadoue

Julien rentre en France le 1er Mai pour débuter son congé parental, quelques jours avant la naissance d’Esteban. Le couple décide de profiter des derniers moments à deux et partent en week-end en Normandie. « Durant tout le WE, j’ai senti des douleurs comme je n’avais jamais eues. Comme des contractions ! Ca a duré deux jours et c’était comme un 6eme sens… 48 heures après, mon fils pointait le bout de son nez ! ». Caroline décide, elle aussi, de prendre du temps. Elle pose deux mois sans solde en plus de son congé maternité. « Cela nous a permis de trouver notre équilibre en étant H24 ensemble, alors que nous n’en avions pas l’habitude. Enfin, nous étions au même endroit, ensemble. »

Caroline reprend son travail et Julien s’occupe d’Esteban. « Sur les deux premières années, j’étais focalisé sur le fait de passer du temps avec mon fils, l’éduquer, partager nos valeurs ». Julien est resté seul avec son fils durant les 6 premiers mois avant de le mettre quelques heures par semaine à la crèche. « Je suis devenu un homme au foyer ! Je m’occupais de mon fils, de la maison, des lessives, des repas, … ». Et cette nouvelle vie change le nouveau papa. « On se découvre sous un autre angle. J’étais assez impatient et me suis découvert plus posé, moins à cran. J’étais beaucoup dans la prévision, la projection et je suis beaucoup plus dans l’instant aujourd’hui. Avant, je consommais pour exister et désormais, je vis pour exister ».

 

Congé parental & le déclic pour devenir entrepreneur

salopette enfant outdoorDeux ans après Estéban, la famille s’agrandit avec la naissance de Nila, 20 mois aujourd’hui. Julien décide alors de reprendre un deuxième congé parental de deux ans. Au bout de quelques mois, les deux enfants entrent en crèche de 10h à 16h. « Je sentais une envie grandir en moi et j’avais besoin d’un peu de temps pour mener ma réflexion sur la création d’une entreprise ». Fort de ses nouvelles valeurs de papa (« je suis passé d’ égoïste et consommateur à bienveillant et eco-responsable »), Julien a envie de créer une activité en adéquation avec ce en quoi il croit. « Avec mes enfants, il ne se passait pas une seule journée où nous n’allions pas nous balader, même en cas de pluie. Et comme je prône l’autonomie de mes enfants, ils revenaient avec leurs habits très sales et déchirés ». Julien cherche des solutions. « J’ai trouvé des produits de protection pour les enfants mais je n’en étais pas satisfait. ». L’idée devient de plus en plus évidente….

Quelques mois après, Julien décide de créer LaGadoue : une collection de salopettes  de protection éco-responsables pour enfants. « Je veux proposer ce qu’il y a de mieux pour les enfants mais également ce qu’il y a de mieux pour la planète ». Imaginées en France et conçues en Europe, ces salopettes de protection sont issues de bouteilles plastiques, recyclables, sans perturbateurs endocriniens ni produits chimiques, imperméables à 100%, respirantes et coupe-vent. Disponibles sur le site web de LaGadoue  et dans quelques magasins, Julien propose également les salopettes à des réseaux de crèches. Et c’est grâce à la possibilité de prendre un congé parental que Julien s’engage aujourd’hui dans un projet qui fait sens pour lui, pour les enfants et pour la planète.

 

Congé parental : les conseils de Julien

Sans devenir un porte parole, Julien encourage les papas à prendre un congé parental, tout comme Gabriel qui a lui aussi fait ce choix . « Cela permet de créer un lien fort avec ses enfants. Et finalement, ne pas le faire, c’est passer à côté d’une des plus belles choses de la vie ». Et au-delà du lien parent-enfant, prendre un congé parental permet de transformer l’homme, en plus du papa. « Cela permet d’apprendre énormément sur soi. Personnellement, cela m’a fait radicalement évoluer ».

Julien a conscience qu’il a pu bénéficier de conditions très avantageuses lié à son statut de salarié allemand. « En France, le congé parental est peu indemnisé et c’est une véritable barrière. Les entreprises devraient inciter les papas à le prendre et mieux l’indemniser, sans attendre une évolution du cadre règlementaire » (NDRL : certaines entreprises ont pris ce chemin comme Kering dernièrement ). Selon Julien, développer le congé parental est aussi une force pour les entreprises. « Les Ressources Humaines et les dirigeants ont un rôle clé à jouer. Il existe une réelle évolution sociétale avec des attentes de conciliation vie pro/vie perso plus fortes. Il s’agit aujourd’hui de plus faire confiance en ses salariés et de les poser en posture de responsabilité. Proposer un congé parental attractif, c’est créer un lien fort entre l’entreprise et le salarié ».

 

Et après le congé parental….

Julien Charpentier

Dans quelques mois, Julien terminera sa deuxième et dernière partie de son congé parental. Une parenthèse de quatre années qui l’a marqué et transformé pour toujours. « Avant j’étais un peu dans le TPMG (Tout Pour Ma Gueule) et je ne veux plus être cet homme-là. Je suis bien mieux avec moi-même et aligné avec ce que je suis profondément. Selon moi, vivre bien, c’est avant tout vivre bien avec les autres ».

Son avenir, Julien l’imagine en famille et avec LaGadoue qui fonctionne et apporte du « bien » (pour les familles et la planète). « Comme je vis bien plus dans le présent, je m’ouvre tous les champs des possibles pour demain. Rester en France mais en dehors de Paris pour vivre en contact avec la nature (et avec les salopettes LaGadoue sur le dos des enfants !) , repartir en Allemagne, … Tout est possible ! ». C’est tout le bonheur que l’on souhaite à ce papa engagé !

Chez Histoires de Papas, on encourage les papas à vivre pleinement leur parentalité, quelqu’en soit la forme. Alors merci à Julien d’être un de ces papas inspirants qui ose changer de vie pour concilier vie familiale et vie professionnelle. Et longue vie à Lagadoue qui offre une vraie solution aux familles tout en préservant la planète !

Et vous, que pensez-vous de l’histoire de Julien qui a pu créer son entreprise à impact  et qui s’est transformé grâce à son congé parental ?

Positivons, partageons et commentons ci dessous !

 

Retour à la page d’accueil

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.