Papa blogueur : portrait de Franck, le papa aux mille visages !

Aujourd’hui, c’est un papa blogueur qui partage son histoire de papa lillois. Franck est  un papa haut en couleurs de trois enfants (deux garçons et une fille). Homme passionné, geek et dessinateur, son blog papa blogueur cartonne sur le web et les réseaux sociaux. Il y parle de tout ce qu’il aime, de sa vie de papa, ses coups de gueule comme de ses coups de coeur. Interview de ce papa pas comme les autres !

Franck, comment tes enfants te présenteraient aux lecteurs d’Histoires de Papas ?

Un papa d’amour, un papa poule, un papa râleur, un papa geek, un papa qui fait plein de voix avec les peluches, un papa qui les conduit au sport et autres rendez-vous, un papa qui dessine, un papa qui cuisine, et plein d’autres choses encore !

 

Peux tu te présenter toi aux lecteurs d’Histoires de Papas ?

Je suis un papa de 46 ans (en 2018), j’ai une femme et 3 enfants (et pas l’inverse mdr !), je suis salarié et influenceur au passage. Je suis un poil Geek (voire beaucoup) et je garde trop souvent mon téléphone en main au goût de madame. ;-D 

 

Comment as tu vécu l’avant naissance de tes enfants ? T’es tu senti prêt ?

Houlà, ça date. Avant, comment dire… Euh, j’ai oublié, c’était comment avant les enfants ? Ils n’ont pas été là depuis le début de ma vie ? Plus sérieux, avant le premier c’était bizarre… Avec l’attente, on ne réalisait pas vraiment. Enfin physiquement si, mais nous n’étions toujours que 2. En plus Mr Grand est arrivé plus vite que nous le pensions, tout le monde mettait des lustres à avoir un bébé, nous non !

Sans compter que c’est un prématuré, fissure de la poche des eaux à 6 mois de grossesse, madame allitée deux mois, etc. Bref, on ne pouvait pas vivre sans penser à lui.

Pour les deux autres, c’était différent, on avait déjà un enfant…

 

Et la naissance et les 1ers jours : comment l’as tu vécu ? Comment as tu réussi à créer un lien avec tes enfants quand ils étaient bébés ?

Quelque soit l’enfant, son arrivée ça fout une belle claque. C’est sur, seul le premier offre “la nouveauté”, même si chaque naissance est différente, non seulement sur le lieu mais aussi la manière (césarienne ou voie basse), le personnel médical, etc.

Ensuite eh bien “il (ou elle) est là” et c’est tout. On se demande tout de suite comment avions-nous pu vivre sans avant. C’est ce que je disais plus haut, je ne me souviens plus de ma vie avant les enfants.

 

Tu as trois enfants : as tu vu une évolution dans ton rôle de papa entre les trois ?

Oui ! Le premier se prend tout dans la tête ! Non seulement il teste tout en grandissant, mais nous aussi.

Nous sommes devenus plus laxistes avec les deux autres, on a aussi récupéré du matériel de puériculture du premier et ainsi de suite. On savait comment gérer, comment éduquer, comment écouter.

Et comme la princesse est arrivée en dernier, ce fut aussi une autre expérience… une FILLE après 2 garçons !

 

Chez Histoires de Papas, on parle de ce que l’ on appelle des « nouveaux pères » : te sens tu un « nouveau père » ? Est ce qu’il y a un exemple ou une action qui illustre ta relation avec tes enfants (que ce soit du quotidien ou de temps en temps) ?

Le nouveau père “s’occupe” de ses gosses et du foyer. Bizarre comme sentiment, comme si avant, il ne faisait jamais rien. Mais le nouveau père s’implique plus selon la définition. Et effectivement, j’aide ma femme dans les tâches ménagères, je les conduis à l’école, au sport (ma femme aussi, je ne fais pas tout à la maison), etc.

Les parents c’est “deux”, sinon on parlerait de famille mono-parentale, donc il est normal et logique d’aider et de s’impliquer. Selon moi, exit le macho qui rentre de son boulot en prenant le journal et sa bière et laissant à « bobonne” tout le boulot, en plus de son travail même parfois. Car toutes les mamans ne sont pas au foyer et d’ailleurs c’est de moins en moins le cas.

 

En quoi « devenir père » a changé des choses dans ta vie ?

C’est une question difficile. Car devenir père c’est déjà même avant l’arrivée de bébé.

Tout change, il faut “prévoir”, se mettre en condition, gérer, bref, on ne le devient vraiment qu’à l’arrivée de l’enfant.

Ensuite, tout d’abord le manque de sommeil ! Puis la gestion du quotidien, on n’est plus 2 mais trois, puis 4, puis 5. A chaque fois il faut s’adapter au nouvel arrivant sans oublier de continuer à s’occuper des plus grands. C’est toute une gestion de vie qui se transforme et les priorités changent aussi. On devient “plus adulte” même si, dans la tête, on rêve parfois encore de redevenir un ado insouciant.

 

Comment arrives tu à concilier ton rôle de papa et toutes tes activités dont celle de papa blogueur ?

Euh… Je ne dors pas assez ! Sinon il faut planifier, mettre des priorités. Il y a des périodes où je fais plus de l’un et plus de l’autre. Il suffit de voir mon profil Instagram, en fait il suit ma vie aussi. ;-D

 

As tu pris des décisions/actions pour réussir à concilier les deux ?

Oui, je ne suis plus un papa blogueur le week-end mais plutôt le soir. Certes madame râle car elle se couche la plupart du temps seule, mais pas le choix. D’un autre côté, j’ai aussi ralenti par rapport à une période. Les enfants sont aussi plus grands, donc un peu plus autonomes. Faut pas croire, un ado prend aussi beaucoup de temps à gérer !

 

As tu l’impression qu’être père t’aide dans la réalisation de tes projets pro ? Avoir des enfants te donne – t – il une autre énergie ? Un autre équilibre ? Une inspiration ?

Oui les enfants sont toujours source d’amour et d’inspiration. Beaucoup de mes articles sont centrés sur eux SANS non plus rentrer dans leur vie privée. J’ai eu beaucoup d’idées que j’ai rejetées pour ne pas les mettre mal à l’aise si un jour ils tombaient dessus. Ils ne lisent pas mon blog, même le grand, par contre ils suivent ma jeune chaîne Youtube. Et là je dois faire encore plus attention à ce que je dis. Ils veulent être sur les vidéos mais ce n’est pas mon truc de me servir des gosses pour faire du trafic. Donc je limite au maximum non seulement pour leur image sur le Net, mais aussi parce que cette chaîne est la mienne, pas la leur.

As tu des choses clés que tu souhaites transmettre à tes enfants et comment t’y prends tu ?

Ma vie de tous les jours et notre façon de les éduquer est déjà une transmission de notre façon de vivre, de penser. Ensuite ils dessinent comme moi, sauf le grand, et forcément les passions des parents déteignent sur les enfants. Mais  ce sont des personnes autonomes aussi et donc ils ont leurs propres passions et centres d’intérêts comme le sport, la lecture, les sciences, la danse… Nous les respectons et les aidons à accomplir leur rêve sans non plus être trop ouverts ou laxistes. Il faut savoir être réaliste et les accompagner sérieusement.

 

Et vous, que pensez-vous de l’histoire de Franck, ce papa blogueur ?

Positivons, partageons et commentons ci dessous !

 

Retour à la page d’accueil

Partager l'article
  •   
  •   
  •  
  •  
  •  

2 thoughts on “Papa blogueur : portrait de Franck, le papa aux mille visages !”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.