Parents confinés : mes astuces pour préserver votre couple durant le confinement

famille confinée

Depuis le début du confinement, les médias et réseaux sociaux parlent beaucoup de comment occuper les enfants, petits et grands. Et c’est très bien ! Mais peu d’entre eux évoquent les parents confinés, et donc le couple.

Et si nous souhaitons que nos enfants vivent au mieux cette situation d’isolement, nous ne devons pas oublier qu’il est essentiel de prendre également soin des parents. Car des parents qui sont à bout ne pourront évidement pas bien s’occuper de leurs enfants. Il n’existe pas de solution miracle quand nous sommes confinés dans un appartement ou maison à 3, 4, 5 ou plus.. Mais il existe des astuces qui permettent de préserver un peu le couple, et donc les parents, durant le confinement.

S’isoler seul de temps en temps

vacances zen

On ne va pas se mentir, à part pour quelques uns d’entre nous, nous n’avons pas l’habitude de vivre H24 ensemble. Nous nous croisons le matin, nous retrouvons le soir et le WE.

Et quand c’est l’heure des vacances, nous sommes tout sauf en isolement. Et avec les enfants qui ne sont pas à l’école et dont on doit s’occuper, cela peut vite exacerber les différences dans le couple. Et pour les parents confinés, les tensions peuvent devenir nombreuses.

Une des solutions pour calmer un peu ces tensions réside dans le fait de s’isoler seul de temps en temps. Car oui, les parents confinés doivent être solidaires pour gérer la logistique de la maison et les enfants. Ils doivent également parfois assurer leur job quand ils sont en télétravail. Mais il est également essentiel de s’octroyer des moments où l’on se retrouve seul pour souffler et avoir ses propres moments d’intimité.

Isolez-vous dans un coin de la maison ou dans la chambre des parents entre 30 mn et une heure par jour. Ce moment est juste à vous et tout le monde le sait, enfants comme conjoint.e. Il est INTERDIT de venir vous déranger dans votre bulle. Lors de cette parenthèse, vous n’avez de compte à rendre à personne et vous l’occupez comme vous le souhaitez. L’objectif est vraiment de souffler et de se retrouver seul.

Bien entendu, vous aurez décidé de l’horaire de ce moment ensemble, pour que cela fonctionne pour l’autre parent. Calez ces moments lors de votre « point organisation » de chaque soir (autour d’un verre de vin, quand vous échangez sur quand glisser cette nouvelle réunion téléphonique à caler absolument et quand apprendre à votre fille à écrire son prénom). Comme ça, pas d’excuse pour le supprimer le lendemain, il entre dans le cadre de la journée que vous aviez prévue  (même si, on sait après quelques jours de confinement, qu’il y peut y avoir une différence entre le planning prévu et la réalité !).

Parents confinés : préservez-vous des moments à 2 !

OK, on est tous ensemble toute la journée dans l’appart’. Mais pour autant, n’oublions pas que nous ne sommes pas QUE des parents. Vous êtes aussi un couple qui a besoin d’être solide dans ces temps de tempête. L’harmonie d’une famille passe souvent par l’harmonie des parents… Et pour cela, il est essentiel de lâcher durant quelques moments de la journée votre casquette de parent. Laissez de côté la culpabilité, les enfants résisteront à quelques instants sans leurs parents confinés ! N’oubliez pas que pour bien prendre soin de ses enfants, il peut être judicieux de bien prendre soin de soi d’abord.

Observez vos dernières journées et identifiez les moments les plus opportuns où vous pouvez vous retrouver à deux. Vous pouvez partager un café ou un thé, juste à deux, dans un coin de la cuisine après le déjeuner (et « nooooonnnn, les enfants, vous ne venez pas, c’est le moment des parents là ! »). Vous pouvez imaginer une séance de sport commune de 30 mn à deux pour vous motiver mutuellement. Cela peut être autour d’un apéro le soir, une fois les enfants couchés. Choisissez le moment qui fonctionne le mieux par rapport à vos possibilités et à ce que vous aimez. En tant que parents confinés avec des enfants, vous n’allez pas en avoir beaucoup de moments à deux. Donc choisissez les bien !

Par ailleurs, Audrey Biezanek, psychologue clinicienne et psychothérapeute, rappelle l’importance de la présence réelle pour le couple. « Il peut être utile de rappeler de prendre des temps pour ETRE PRESENT à soi et à l’autre, SANS FAIRE quelque chose pendant ce moment, juste observer ce qui ce passe en soi, comme un scientifique qui observerait dans son microscope. Observer sa propre respiration, son ressenti, ses pensées, sans s’y accrocher pour réfléchir, et sans jugement, juste observer. Dans le couple il peut être utile d’avoir ces moments où on EST PRESENT à l’autre, observant avec curiosité sa respiration, le (la) redécouvrir par tous ses sens, le (la) regarder, écouter sa voix, ses intonations, sentir son odeur, s’attarder aussi sur le toucher. Cette qualité de PRESENCE qui semble si naturelle et si précieuse au début d’une relation peut être progressivement délaissée. Une relation de couple c’est deux êtres qui aiment ETRE ensemble, qui sont PRESENTS l’un pour l’autre. Le confinement peut créer des occasions plus régulières de moments partagés (même courts) où l’un et l’autre sont pleinement présents dans la relation et peut donc amener le couple à se sentir encore plus connecté l’un à l’autre qu’avant le confinement. »

Lister les besoins individuels… et les faire respecter

cloche meditation

Chacun d’entre nous a ses besoins propres. Ces besoins sont en lien avec nos émotions. Si vous vous sentez en colère, c’est qu’un de vos besoins n’est pas respecté ou assouvi. Ces besoins peuvent être nombreux : le calme, la communication, l’ordre, l’harmonie, le rire…

Chacun d’entre nous a ses besoins propres. Ces besoins sont en lien avec nos émotions. Si vous vous sentez en colère, c’est qu’un de vos besoins n’est pas respecté ou assouvi. Ces besoins peuvent être nombreux : le calme, la communication, l’ordre, l’harmonie, le rire… A chaque fois que vos besoins ne sont pas comblés, votre cerveau envoie un signal et des émotions (joie, peur, colère, frustration,  légèreté, …) émergent en réaction. A l’inverse, comprendre et respecter ses besoins est un des essentiels pour vivre en harmonie et en sérénité. Et en tant que parents confinés, cela devient une priorité.

Prenez un peu de temps pour vous pour réfléchir à vos besoins et les poser (lors de votre moment solo 😉 ). Pour vous aider, voici ci-dessous des exemples de besoins et d’actions à mettre en place pour y répondre : 

  •  Besoin de vie sociale / on fait des apéros visio avec les potes !
  • Besoin d’harmonie / rangement quotidien de l’appartement par tous les membres de la famille 
  • Besoin de respect / participation collective à la logistique du quotidien (désormais, mes jumeaux de 3 ans mettent la table, vide le lave-vaisselle, choisissent leurs vêtements et s’habillent seuls, …) car NOOONNN vous n’êtes pas l’esclave de cette maison !
  • Besoin de calme pour travailler / nous avons mis en place des règles pour que je puisse tététravailler à certains moments dans la journée

Faire un bilan régulièrement pour ajuster

La vérité du jour n’est pas forcément celle du lendemain. Et c’est d’autant plus vrai quand une  famille se retrouve confinée. Le confinement accélère et intensifie les émotions. Alors plus que jamais, il est nécessaire de bien communiquer entre parents. Et de le faire régulièrement.

Echangez entre vous pour se dire calmement ce qui fonctionne pour vous et ce qui fonctionne moins. Essayez au maximum de ne pas être dans le reproche (n’oubliez pas que le « Tu tue » : « j’ai besoin que l’appartement soit rangé et qu’on y participe tous » plutôt que « Tu n’as pas rangé l’appart et je l’ai fait seul »). Ecoutez-vous l’un l’autre (nous avons deux oreilles et une seule bouche… Donc n’hésitez pas à écouter deux fois plus que vous ne parlez). Faites preuve d’empathie. Puis ajustez ensemble. Ce que vous avez mis en place il y a trois jours ne fonctionne peut être pas tant que ça. Et c’est OK, on s’adapte !

Ecrire votre charte du confinement

Pour certains parents confinés, écrire une charte du confinement peut aider. Elle permet de poser les choses de façon claire.

Et si les enfants sont grands, pourquoi ne pas les faire participer ! Eux aussi ont des besoins qui sont tout autant légitimes que ceux des parents.

Dans cette charte, vous pouvez y indiquer les règles de fonctionnement de la famille durant la période de confinement, comme par exemple : 

  • les plannings de chaque membre de la famille
  •  les besoins de chacun
  • les engagements pour que les besoins individuels soient respectés
  • les responsabilités et missions de chacun pour que la maison tourne sereinement
  • les moments de fun et de fête (parce qu’il ne peut y avoir que des règles !)

Votre charte du confinement a vocation à vous rassurer et à vous guider. Mais cela ne doit surtout pas vous enfermer encore plus que ce que vous êtes déjà. La charte donne une ligne, des grandes règles. Mais n’oubliez pas que nous sommes dans une période exceptionnelle et qu’il est donc nécessaire de s’adapter en permanence…

Se reposer et garder une bonne hygiène de vie

Dernière astuce, presque de bon sens : pensez à vous reposer ! Bien entendu, il peut être tentant de se lâcher un peu sur les horaires. Et de se coucher tard en enchainant les séries ! Ouiiiiii ça semble super sympa comme programme ! Mais vous savez déjà que la journée du lendemain va être interminable et que les tensions vont s’accentuer avec la fatigue. Parents confinés + fatigue + enfants survoltés = … Je vous laisse compléter, je crois que vous visualisez tous facilement le tableau !

Et vous ? Comment avez-vous d’autres astuces de parents confinés à partager ?

Positivons, partageons et commentons ci dessous !

Retour à la page d’accueil

Crédits photos : Caro Cuinet Wellings, unsplash,

2 thoughts on “Parents confinés : mes astuces pour préserver votre couple durant le confinement”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.