Ennui des enfants : ma méthode en 5 points pour y faire face !

enfant ennui

Nous sommes depuis plusieurs années dans une société de l’ultra sollicitation. L’objectif inconscient ? Ne jamais se poser, ne jamais s’arrêter, toujours s’occuper, se divertir ! Et les outils technologiques (smartphones, objects connectés, …) rendent cette occupation permanente encore plus facile. Naturellement, en tant que parent, on reproduit ce schéma avec nos enfants. On fait tout pour ne jamais entendre: « Papa, Maman, je ne sais pas quoi faire, je m’ennuie… ». Les écrans sont la solution « facile ». Pourtant, face à un écran, l’enfant est certes occupé mais absolument passif. Et si nous nous trompions de voie ? Et si, à l’inverse, laisser ses enfants s’ennuyer était bon pour eux ? Mais alors, comment faire pour encourager et faire face à l’ennui des enfants ?

Qu’est ce que l’ennui ?

Selon différentes études psychologiques, un enfant qui s’ennuie est un enfant qui n’arrive pas à exercer sa capacité créative et ludique. Il est alors soit « éteint », soit dans le jeu sans vraiment l’être… Il ne montre pas de signes d’intérêt. Et nous,face à l’ennui des enfants, en tant que parent, forcément on culpabilise ! On se dit que l’on ne s’occupe pas assez de lui, que l’on ne le stimule pas. On sort alors tout l’attirail à notre disposition pour éviter  cet état. Et c’est parti pour les jeux, pour notre présence en continu, et souvent les écrans.

Selon moi, on est dans un exemple de transfert de nos propres peurs. En tant qu’adulte, on s’est conditionné à ne jamais s’ennuyer. Donc pourquoi serait-ce différent pour l’enfant ? L’enfant DOIT être dans une activité en continu. Et on utilise souvent le prétexte que c’est bon pour lui d’apprendre. C’est pour moi une croyance très ancrée et pas forcément juste car l’ennui a aussi du bon ! Pour l’adulte mais aussi pour l’enfant. Apprendre à l’enfant à gérer son ennui est un vrai cadeau à faire au futur adulte en construction.

 

Quand l’ennui donne engendre la créativité !

Dans une époque où la connaissance sera accessible facilement à tous (via le web), la créativité sera LA compétence qui fera la différence. Et comme beaucoup de choses, la créativité est plus ou moins innée. C’est une compétence qui s’apprend, se développe. Et dont l’apprentissage peut se faire dès l’enfance !

Plusieurs études ont démontré que s’ennuyer permet de développer l’imagination et la créativité. Quand un enfant n’est pas passif devant un écran ou sur-stimulé par des jeux, il sait naturellement s’évader pour se construire un imaginaire. Et souvent avec peu de choses ! Nous sommes beaucoup à avoir construit des cabanes avec 3 morceaux de bois ou un drap. Et nous avons passé des heures à s’y raconter des histoires. Nos enfants en sont tout autant capables si nous leur laissons l’opportunité de le faire !

Nombreuses sont les anecdotes de scientifiques qui racontent avoir découvert une théorie dans un bain en se relaxant. Ou d’artistes avoir eu l’esquisse d’une création en rêvassant devant une fenêtre. Ou d’inventeurs d’avoir trouvé LA bonne idée sous leur douche. Pourquoi ? Car en laissant l’esprit vagabonder (et l’émergence des neurosciences le prouvent), il se laisse aller et ose explorer de nouveaux terrains… et de nouvelles idées !

 

L’ennui des enfants les prépare à l’autonomie

Avec l’aide des parents, la gestion de l’ennui est un excellent moyen d’apprentissage de l’autonomie pour un enfant. Et tout comme la créativité, lautonomie est une compétence clé pour le monde de demain. En laissant l’enfant s’ennuyer, on le pousse à se débrouiller par lui-même. Ainsi l’enfant recherchera sa propre solution pour combattre son ennui et il satisfera son besoin de jeux et de divertissements en toute autonomie.

Bien sûr, il ne s’agit pas de laisser l’enfant se débrouiller seul du jour au lendemain. Il convient de l’accompagner : à reconnaître son ennui, à lui donner les clés pour y faire face, à le laisser trouver par lui-même ce qui peut le satisfaire et le rendre heureux. A imaginer son « jeu libre ».

Au delà du développement de son autonomie, cette démarche lui permet d’apprendre à réfléchir par lui-même. Et c’est un sérieux atout pour l’adulte responsable qu’il sera demain !

 

Les outils des parents face à l’ennui des enfants

Pour accompagner la gestion de l’ennui des enfants, je vous propose la méthode suivante :

  • Observez : il ne s’agit pas de décréter unilatéralement que c’est le moment de passer à la gestion de l’ennui de votre enfant. Regardez-le discrètement, sans intervenir pour voir comment il réagit  à cette situation.

 

  • Parlez avec lui : une étape clé est de de poser les bons mots sur la situation. Interrogez-le pour lui faire dire ce qu’il ressent, les émotions qui le traversent (colère, impatience, frustration, …). Puis, toujours avec l’aide de questions, essayez de l’amener à trouver sa propre  solution (Exemple : « De quoi as-tu envie là ? Comment pourrais-tu t’y prendre pour y arriver ? De quoi as-tu besoin ?…. »)

 

  • Accompagnez-le dans ses premiers pas : l’enfant n’a finalement pas besoin de grand chose pour créer et imaginer son propre jeu ! Mettez-lui à disposition du matériel basique, en fonction de ce dont vous disposez chez vous : des bouteilles d’eau ou de lait vides, des fils de laine. Si vous avez un extérieur, prenez une bassine d’eau, des feuilles et des petits morceaux de bois. Montrez-lui une fois comment construire un petit bateau. Puis laissez le faire ! Vous pouvez aussi lui suggérer de faire un dessin pour telle ou telle occasion

 

  • Soyez présent… de loin ( ! ) : pour éviter que l’enfant ne se sente « abandonné », rassurez-le en restant dans le coin mais pas juste avec lui. Ne vous inquiétez pas, il est capable de jouer seul, c’est certain ! De temps en temps, demandez-lui si tout se passe bien. Félicitez-le sur son jeu pour l’encourager dans sa démarche (dans l’exemple sur le bateau, vous pouvez lui dire que son bateau flotte bien sur l’eau pour souligner le résultat de sa crétaivité).

 

  • Ancrez la démarche : dans l’emploi du temps (déjà chargé) de votre petit bout, laissez des moments libres. Au début, ce ne sera pas forcément évident mais très vite, votre enfant va s’habituer à cette situation. Il va vite trouver spontanément et par lui-même comment s’occuper et créer des jeux qui lui génèrent du plaisir. Encouragez-le en lui disant que vous avez confiance en lui et que vous savez qu’il va trouver par lui-même comment s’occuper. Parfois, n’hésitez pas à lui rappeler les moments où il a inventé ses jeux tout seul (Exemple : « Je suis sûr que tu vas encore inventer un super jeu ! Souviens-toi toi comment tu as fait des bateaux la dernière fois ! »).

 

Alors, ce n’est pas chouette de laisser les enfants s’ennuyer de temps en temps ?!

Positivons, partageons et commentons ci dessous !

Retour à la page d’accueil

Partager l'article
  •   
  •   
  •  
  •  
  •  

2 thoughts on “Ennui des enfants : ma méthode en 5 points pour y faire face !”

  1. Merci pour votre article. Personnellement j adore “m’ennuyer”… Du temps pour rêvasser, imaginer, créer.
    Il est précieux ce temps !!! J’essaie de transmettre ces moments de “bulle douce” à mon p’tit gars….
    Bien à vous

Laisser un commentaire