Papa musicien et passionné – Olivier – Portrait de Papa – #11

papa

Aujourd’hui, c’est un papa belge qui nous raconte son histoire. Mais étant musicien professionnel, Olivier Juprelle est presque un citoyen du monde tellement il a voyagé ! Avec plusieurs albums à son actif, ses tournées l’ont fait beaucoup circuler en Europe et en Asie où il s’est retrouvé à jouer dans des arènes de 40 000 personnes entre les groupes Placébo et Sister Sisters. Mais résumer Olivier à un rôle de papa musicien serait trop restrictif. Car Olivier est avant tout un grand passionné (il est aussi bloggeur, donne des cours, aime le sport, la nature, la moto, .)… Et donc un jeune homme qui adore apprendre. Papa de deux jeunes garçons de quatre et un an, il vit sa paternité comme un formidable terreau fertile aussi bien de transmission que d’apprentissage. Portrait de ce papa inspirant à l’énergie communicative. 

Amoureux de ses enfants au 1er regard

papaEn couple avec Sophie depuis dix ans, Olivier, aujourd’hui 40 ans, a beaucoup profité de la vie avant de devenir papa. Beaucoup de voyages, beaucoup de sorties, plein d’amis. Et une carrière de musicien accompli à laquelle il a dédié beaucoup de temps. Une tournée en Chine dans des salles de 4000 personnes, des Francopholies avec le chanteur M, ses chansons reprises dans un des films de François Ozon, sa carrière musicale a laissé peu de place à la paternité. 

Puis un jour, le couple d’amoureux décide de se lancer. Et il y a quatre ans, Ruben, son 1er fils, voit le jour. « J’étais impatient de le rencontrer. La grossesse pour un homme, c’est particulier, on ne se rend pas vraiment compte de ce qu’il se passe ». Un instant magique. « Je suis vraiment tombé amoureux de lui au premier regard, instantanément. C’était un vrai coup de foudre ». Le jeune papa a été surpris par l’intensité du moment et de l’émotion. « On a été de suite très connecté ». Quelques moments de peau à peau ont consolidé la force de la relation naissante.

Trois ans après, c’est Léo, aujourd’hui un an, qui voit le jour. « Je l’ai aimé de suite tout autant  que son frère même s’il y avait moins l’effet surprise ». Et puis forcément, avec deux enfants, il faut se répartir entre les deux. « Je me suis plus occupé du grand, j’étais un peu frustré de passer moins de temps avec Léo. Mais là, on sort de la première année plus galère, des nuits courtes, … Il y a plus d’interaction, c’est super ! ».

Olivier a su aussi utiliser ses talents de musicien pour ses enfants. « Avant se s’endormir, je leur chantais une chanson avec ma guitare, c’était notre petit rituel du dodo ». Après avoir joué dans des grandes salles, le papa musicien a offert à ses fils une série de concerts privés tous les soirs…

Quand le job s’adapte aux enfants

guitaristeQuand Olivier part en tournée en Chine durant trois semaines, Ruben a alors juste un an. « Je me vois encore ce matin où j’ai pris l’avion, en laissant ma femme et mon fils. C’était un peu dur… ». Même si les outils technologiques lui permettent de garder le lien en faisant des Skypes tous les jours, cette tournée fait réfléchir l’artiste. « Aujourd’hui, quand on me propose des longues tournées, je les refuse. Je veux rester auprès de ma femme et de mes enfants ».

Olivier décide alors d’adapter son job à sa nouvelle vie. Et décide de développer d’autres activités, toujours dans l’univers des arts. Il poursuit la musique mais sans faire de tournées. Il lance deux blogs : l’un autour de la musique (https://olivierjuprelle.com ) et l’autre autour de la vidéo (https://strategievideo.com ), une autre de ses passions, qu’il utilise beaucoup avec ses enfants. « Je me suis organisé pour travailler essentiellement à la maison, je gère mes horaires ». Et il travaille le soir quand les enfants sont couchés « C’est mon moment de création ! ».

 

Le choix de ses activités professionnelles a également évolué. « Avant c’était uniquement la notion de plaisir qui guidait mes choix. Désormais, je choisis aussi des activités plus rémunératrices ».

Devenir papa a donné une nouvelle énergie à Olivier. « Mes enfants sont un moteur énorme, ils me donnent envie d’avancer dans mes projets. Je veux leur offrir une chouette vie ! ». Avoir des enfants change aussi souvent la notion du temps. Il devient plus précieux et les journées sont parfois raccourcies. « Je procrastine beaucoup moins, j’ai gagné en efficacité. Je suis bien plus organisé qu’avant ! ».

 

Des passions fortes à partager

papa enfants

La passion coule dans les veines d’Olivier. D’ailleurs, quand son plus grand fils parle de son papa, c’est en évoquant toutes ses activités. « C’est un papa musicien, motard, boxeur, … ! ». Et Olivier adore par dessus tout les partager avec ses enfants. Avec ses casquettes de blogueur et de musicien, le papa a d’ailleurs écrit un article sur les bienfaits de la guitare pour les enfants. « Des études montrent que la musique aide les enfants dans le développement de leurs compétences, de leur QI et de leur motricité ». Chaque année, son fils (et le deuxième fera de même quand il sera plus grand) suit des stages de musique. « Je ne veux pas le pousser à en faire forcément son métier, c’est plus pour le plaisir ».

Pour le papa artiste, avoir des passions, c’est être à la fois en apprentissage permanent et s’ouvrir sur le monde et les autres. « J’ai envie de leur apprendre à avoir le goût de la vie et des gens, de sortir de leurs zones de confort ». Cela semble porter ses fruits car ses enfants sont déjà très sociables.

Toutes ses passions sont aussi pour Olivier un bon moyen d’être complice avec ses enfants, de partager des moments. « J’espère qu’on sera toujours connecté, qu’on se retrouvera entre mecs ! ». Olivier pratique aussi la boxe et rêve de partager le ring avec ses fils. « Enfin j’espère surtout que je serai encore suffisamment en forme pour les suivre ! ». Et qui sait, les enfants développeront peut-être leurs propres passions ? « J’adorerai apprendre d’eux et que ce soit eux qui me fassent partager leurs univers ».

 

Une éducation bienveillante

papa

Olivier a grandi avec un père très autoritaire et ne souhaite absolument pas reproduire ce schéma . «Je ne veux pas utiliser ma force d’adulte pour les obliger à faire quelque chose ». A la place, ils parlent beaucoup avec eux. Pour construire un modèle d’éducation différent, il a beaucoup lu sur le sujet et s’est converti à l’éducation positive et bienveillante. Il pose un cadre, des règles à ses enfants et ne souhaite pas qu’elles soient transgressées. « Hier soir, Ruben part jouer avec les voisins juste avant le repas. On lui donne 30mn mais il revient après, une fois que nous avions terminé de diner. Je lui ai expliqué qu’il n’avait pas respecté la règle, qu’il allait devoir attendre jusqu’au lendemain matin pour manger. Que je comprenais qu’il ait faim et qu’il soit en colère mais qu’il allait devoir être courageux et attendre. Je pense que cela l’aide à comprendre et que cela le responsabilise ».

Bien sûr, comme tout parent, il arrive à Olivier de perdre patience et de crier. « Je m’excuse de suite après. Je ne souhaite pas que les enfants pensent que c’est un mode de communication  à utiliser et reproduire ».

Grâce à cette éducation, il souhaite également pouvoir les faire gagner en autonomie, en tolérance et en curiosité (sur eux-mêmes  et sur les autres). « Je vois parfois des jeunes autour de moi qui ne savent pas quoi faire, qui n’ont pas le goût de l’effort et qui attendent que les choses leur tombent du ciel. J’ai envie qu’ils comprennent l’importance d’apprendre et de toujours s’améliorer ». Pour cela, le jeune papa tente d’être exemplaire. Excellent musicien (il a obtenu le prix du conservatoire en guitare), il sort d’un an de cours avec un maître de la guitare. Pour toujours aller plus haut et loin.

 

Une homme transformé

De son propre aveu, Olivier s’est toujours demandé pourquoi les gens souhaitaient absolument avoir des enfants. Il ne comprenait pas le sens, trouvant cela presque égoïste. Aujourd’hui, il a radicalement changé d’opinion. « Je sais que c’est cliché mais avoir des enfants est vraiment la plus belle chose au monde. Même si ce n’est pas toujours facile, surtout la première année, c’est vraiment ma plus belle aventure jusqu’à aujourd’hui ». Et pourtant, des aventures, l’artiste en a vécu… « C’est l’inverse d’un acte égoïste. On donne tout ce qu’on a, son temps, son énergie. C’est de l’altruisme pur. Et ça nous apporte aussi tellement de choses ».

Tout passionné qu’il est, Olivier n’est pas un homme à avoir des regrets. Et il concède pourtant un seul. « J’aurai dû devenir papa plus tôt ! ». Et pourquoi donc ? « J’ai certes beaucoup profité de ma vie sans enfant, j’ai eu une grande liberté et j’ai aujourd’hui plus de maturité pour être le papa que j’ai envie d’être… Mais j’encaisse aussi beaucoup moins la fatigue !! ».

Mais la vie est bien faite… En vivant pleinement ses passions, Olivier ne ressent aucune frustration sur sa vie. Il peut aujourd’hui se nourrir de toutes ses expériences pour être le papa qu’il souhaite, une de ses nouvelles passions… Et Olivier de se lancer dans l’exploration de nouvelles passions pour l’Acte 2 de sa vie. A suivre…. !

 

Actions

L’ADN de ce blog, c’est de pouvoir s’inspirer d’histoires de papas pour mettre en place des actions permettant d’améliorer son quotidien de papa. Je vous  en propose ici quelques unes:

  • Adaptez votre vie : Avoir des enfants est un des plus grands changements dans la vie. Il n’est pas forcément facile pour tous de ré-orienter sa carrière professionnelle comme Olivier l’a fait. Mais adapter sa vie peut se jouer sur d’autres tableaux. Etre plus efficace, passer moins de temps avec les potes, … Il y a toujours quelques sacrifices à faire, certes, mais cela permet de passer plus de temps avec ses enfants et ça, c’est quelque chose de très riche !

 

  • Utilisez vos passions : les passions, elles sont naturelles, c’est ce que nous avons en nous, profondément ancrées. Utiliser ces passions est le meilleur moyen de trouver le bon outil pour créer un lien fort avec vos enfants.

 

  • Trouvez le modèle d’éducation qui vous convient: on parle beaucoup d’éducation positive et bienveillante mais c’est à chacun de se construire son propre modèle éducatif. Vous pouvez tout à fait vous inspirer de plusieurs modèles pour en faire un modèle unique qui répond à vos attentes et aspirations !

 

Et vous, que pensez-vous de l’histoire d’Olivier, ce papa musicien ?

Positivons, partageons et commentons ci dessous !

Retour à la page d’accueil

Partager l'article
  •   
  •   
  •  
  •  
  •  

4 thoughts on “Papa musicien et passionné – Olivier – Portrait de Papa – #11”

  1. Merci Pascal pour ce magnifique article, très bien écrit et émouvant à lire. Tu as super bien transcris tout ce qu’on s’est dit pendant nos échanges. Bravo aussi pour ton blog, truffé de bons conseils et de portraits inspirants ! A bientôt 🙂

  2. Merci pour cet excellent article inspirant et blog au passage que je viens de découvrir! Etant moi même musicien (malheureusement pas avec la même carrière…) et papa de 3 enfants donc une paire de twins, j’essaye de leur faire partager ma passion pour la musique. Ca l’air de prendre naturellement de toute façon, surtout avec un des jumeaux, qui est au taquet sur la batterie ! Plein de bons conseils que je vais tacher d’appliquer, super !

    1. Merci pour votre commentaire. Moi je ne suis pas du tout musicien et j’aurai adoré l’être ! Ca doit être génial de partager une telle passion avec ses enfants. Ca va swinguer dans votre maison !

Laisser un commentaire