Changement de vie de parent : Se trouver soi pour trouver sa voie

se trouver soi pour trouver sa voie

Sur les premières années de notre vie de parent, notre cerveau bouillonne de questions. Quelle typologie d’éducation ? Suis-je assez cadrant tout en étant bienveillant ? Petits pots ou fait maison ? Ecran ou pas écran ?….

Et au milieu de ces centaines de questions sur votre bébé ou enfant, se glissent d’autres questions. Des questions sur nous, parent, sur ce que nous souhaitons de notre « nouvelle vie ». Car l’arrivée d’un enfant, c’est un changement de vie de parent ! Et si on est souvent, au début, très focus sur l’enfant, beaucoup d’entre nous font face à des questions très fortes sur sa vie à soi. Forcément, l’arrivée d’un enfant est un bouleversement. On en vient à se poser des questions sur son équilibre de vie, sur son job, sur comment on voit sa vie sur les prochaines années….

Et ces questions sont finalement très fortes ! Elles peuvent nous faire peur. Et elles peuvent aussi être sources d’un véritable renouveau pour soi. Un changement de vie de parent peut amener à un changement de vie pro (que ce soit un nouveau job salarié ou le saut vers l’indépendance / l’entrepreunariat). J’ai interviewé des dizaines de papas qui ont fait ce choix. Et j’ai pour ma part changer de vie pro (en passant du salariat à l’indépendance) quelques mois avant la naissance de mes jumeaux. Ou comment un changement de vie de parent peut permettre de se trouver soi pour trouver sa voie….

Qui suis-je ? Ou vais-je ?

papa repos

Sans véritablement s’en apercevoir, l’arrivée d’un enfant provoque un changement de vie de parent. Alors, on s’interroge sur sa consommation, plus locale et moins  énergivore. Ou on se questionne sur ce que l’on souhaite transmettre à ses enfants. Et on se demande dans quel monde on souhaite que notre enfant vive aujourd’hui et dans 20 ans. Et surtout, la question du temps et du sens de notre vie se fait de plus en plus présente. Assez logique finalement ! Avant, on ne vivait que pour soi et pour son couple. Désormais, on se sent en responsabilité d’un petit être (ou de deux pour des jumeaux !). Et avant de se sentir pousser des ailes, on se sent surtout un peu perdu.

Qui suis-je ? Ou vais-je ?… Bon OK, on est un peu dans la dramaturgie là ! Sans pour autant formuler clairement ces questions, c’est un peu ce qui surgit dans nos têtes sur nos 1eres années de parents. Rien de grave Docteur ! Pour ma part, je trouve même cela plutôt sain de se poser ces questions. Notre équilibre de vie a été bousculé et nous, en tant qu’individu, également. Une des réponses réside dans ses objectifs de vie. Qu’est ce qui est important pour moi aujourd’hui ? Finalement, la fameuse « carrière » dans laquelle nous mettions toute notre énergie est peut être un objectif un peu moins fort aujourd’hui.  Et mon job pour lequel je me lève tous les matins, fait-il briller mes yeux ? Ou est-ce que j’attends avec impatience le vendredi pour quitter ce job qui ne me plait plus…

Oser se poser franchement ces questions, c’est faire le 1er pas pour se trouver soi. Le faire avec bienveillance, sans jugement. Des solutions existent. Toujours. Mais pour les trouver, il est essentiel d’identifier d’abord la source de son mal être et ses leviers de motivations (ses objectifs de vie). Tout d’abord, écrivez toutes ces nouvelles questions pour les sortir de votre tête et y voir plus clair. Et sans pression! Mais avec enthousiasme et énergie !

Pour ma part, après avoir été très investi dans mon job salarié, j’ai eu envie de plus de liberté et de sens en devenant papa. J’avais besoin d’avoir une liberté dans mon emploi du  temps pour en dédier une grande partie à mes enfants. Et je voulais avoir une activité avec plus de sens, qui me paraissait utile. Et enfin, je voulais absolument être aligné (et exemplaire) entre ce que je souhaitais transmettre à mes enfants et ce que je faisais au quotidien dans mon job.

Mes talents et softs skills

Les 10 métiers de papa

Avec le changement de vie de parent, il arrive qu’on prenne conscience de compétences que l’on ne soupçonnait pas. Alors on ne va pas se mentir, un bébé ou un enfant nous demande de sortir de notre zone de confort ! On se découvre alors des talents de créativité, de positivité, de patience, de résolution de conflits ou d’écoute.

Et si tous ces talents pouvaient aussi être utiles dans mon job ? Vous êtes-vous posé la question ? Un talent, c’est une aptitude innée. Et à force de vivre avec, on ne le voit même plus ! Et donc on ne les utilise pas à leur plein potentiel. Devenir parent nous fait rejaillir ces trésors cachés en nous. Et si nous décidions de les mettre au service de notre « nouveau » job ?

Utiliser ses talents de parent dans son métier, c’est rayonner. Car c’est être en pleine possession de ses capacités, pour soi (si on fait le choix de l’indépendance) ou pour une organisation (aujourd’hui, les DRH analysent en priorité les softs skills et talents des candidats).

S’interroger sur ses talents, sur ce en quoi on est naturellement doué, pour les mettre au profit de sa vie de parent comme de son job, est prendre conscience de sa boussole interne. Et cette « étape de connexion à soi » est la 1ère marche pour trouver sa voie. Pour ensuite la concrétiser avec confiance.

Pour ma part, j’ai découvert que j’avais des talents très forts comme la positivité, l’empathie et la capacité à convaincre et embarquer des gens autours de mes idées (surtout si c’était des choses auxquelles je croyais et qui me faisaient vibrer). Et ayant pris conscience de mes forces, je m’en suis servi pour monter mon projet en tant qu’indépendant. Et pour développer des activités en phase avec mes talents naturels.

Mes valeurs

Nous avons tous des valeurs. Mais parfois, nous avons du mal à mettre les « justes mots » dessus. Pourtant elles représentent notre socle de vie. Elles sont ce que l’on souhaite transmettre à nos enfants. Et se retrouver dans un environnement professionnel qui ne respecte pas nos valeurs est, souvent, ce qui amène au Burn Out. Comprendre ses valeurs, c’est construire son socle d’éducation en tant que parent. Et c’est apprendre à les préserver pour mieux vivre son quotidien professionnel.

Mais là encore, il est essentiel de bien savoir les identifier. Cependant, des exercices simples et pratiques existent. Comprendre quelles sont ses valeurs et comment elles fonctionnent permet définitivement de faire les bons choix dans son « renouveau » professionnel, en adéquation avec son changement de vie de parent.

Donc j’ai mené ce travail d’exploration de mes valeurs profondes. J’ai ainsi découvert que j’avais pour valeurs  essentielles la liberté, le partage et l’inclusion/la diversité. Et en combinant mes talents/softs skills à mes valeurs, j’ai continué de construire mon nouveau chemin de vie professionnelle , plus en adéquation avec mon changement de vie de parent. Alors être indépendant (et non plus salarié) était la réponse à mon besoin de liberté. Pour le partage, j’ai décidé d’axer mes activités pros sur la transmission, le partage de ce que j’ai appris et apprends quotidiennement dans la vie. Et en y ajoutant ma valeur de diversité, j’ai décidé de transmettre à des publics différents. J’anime ainsi des ateliers et des formations auprès de publics diversifiés : les parents, les entreprises et les étudiants. Sur des sujets qui raisonnent fortement chez moi que sont la parentalité, l’équilibre de vie, le développement personnel et la communication et le management « éthique » et responsable. Et c’est le pur kiff, je n’ai souvent pas l’impression de travailler !

Je veux changer le monde !

Sur le chemin de son changement de vie de parent, au delà de vouloir préparer nos enfants au monde de demain, il y a souvent une prise de conscience. Celle de vouloir contribuer à un « monde meilleur » pour nos enfants. Une fois ce déclic constaté, on se sent presque pousser des ailes ! On a alors envie de changer le monde ! Pourtant, il faut prendre cette expression avec plein d’humilité. On peut tous contribuer à changer le monde à notre mesure, en plantant des petites graines. Et avoir un job qui fait sens, qui fait écho avec notre envie d’impacter le quotidien, c’est le meilleur moyen d’être dans la bonne énergie chaque matin pour aller bosser ! Car après tout, avoir un job qui permet de changer le monde n’est-il pas le plus bel exercice de notre rôle de parent ?

Mais changer le monde, c’est vaste comme programme ! Il s’agit alors de réfléchir à sa « mission de vie ». Au delà des mots assez forts, la mission de vie est plus qu’un job, c’est ce qui nous anime profondément. Ce n’est pas vouloir être médecin pour gagner beaucoup d’argent ou avoir un statut social mais pour aider les gens à être mieux. Ce n’est pas vouloir monter un resto pour gagner une étoile Michelin mais pour faire vivre des bons moments à des gens… Et ce changement de paradigme change toute la donne. Car oui, nous pouvons tous contribuer à changer le monde !

Pour ma part, changer le monde, c’est aider les gens à être plus conscients de ce qu’ils sont, pour être alignés et plus heureux. Ainsi, c’est essayer de leur donner des clés, en étant positif et enthousiasme, pour qu’ils soient plus sereins et épanouis au quotidien. Et ça, c’est le meilleur job du monde !!

Mon plan d’action pour mon changement de vie de parent

Une fois ses talents, ses valeurs et sa mission de vie identifiés, il s’agit de passer à l’action ! On construit alors un plan d’actions propre à chacun. Et oui, nous sommes tous uniques ! Et donc chacun à son plan d’action spécifique. Il prend en compte ses talents / softs skills, ses valeurs et l’impact qu’on souhaite avoir sur le monde.  Et bien sur, on intègre notre vie de parent dans ce plan d’actions, avec nos envies de conciliation entre notre vie de parent et notre vie professionnelle.

C’est ce qui m’a amené à créer Histoires de Papas. En effet, c’était l’outil parfait qui me permettait d’utiliser la positivité, mon besoin de partage et de transmission tout en étant utile aux parents. Et du site Histoires de Papas a découlé plein d’autres activités (livres, conférences, formation, engagement sur le congé paternité, …). Et j’ai poursuivi mon plan d’actions sur le même mode. Alors j’ai imaginé des actions concrètes alignées avec ce que je suis…

Se former pour se trouver soi et trouver sa voie

Pour réussir à se trouver soi et trouver sa voie, il n’y a pas de baguette magique ! Cela n’arrive pas tout seul en restant assis sur son canapé. Cela demande un travail d’introspection, de réflexion. Parfois cela chamboule un peu. Mais c’est tellement bon !!!! En outre, pour y arriver, il est parfois mieux d’être accompagné. « Seul on va plus vite, ensemble on va plus loin ». Si vous êtes tentés par l’expérience, découvrez ici les programmes de formation que j’ai imaginé grâce à mes expériences et aux papas que j’ai interviewés.  Osez vous proposer une bulle juste à vous, pour vous faire du bien, mieux vous connaitre et trouver le chemin qui vous ressemble, hors des cadres pré-conçus.

Le changement de vie de parent est un bouleversement. Mais pas une fatalité. Donc c’est à chacun de nous d’en faire une opportunité pour se découvrir. Et être une nouvelle version de soi-même, plus authentique, plus alignée, plus en phase avec le « nouveau nous » que la naissance de notre enfant a fait émerger. Et à y réfléchir, n’est-ce pas le plus beau cadeau que l’on puisse  offrir à nos enfants ? Leur ouvrir le chemin, leur donner l’exemple que oui on peut être heureux dans sa vie et dans son job. Oui c’est possible !

Et vous ? Votre changement de vie de parent vous a-t-il permis de mieux vous connaitre et d’ouvrir de nouveaux chemins ?

Positivons, partageons et commentons ci dessous !

Retour à la page d’accueil

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.