Témoignage de papa : le livre confidence d’Alexandre – Papa Plume

J’ai rencontré Alexandre lors de notre engagement commun pour l’augmentation de la durée du congé paternité. Et dans la vie, il y a parfois des évidences. J’ai été immédiatement touché par sa sensibilité, par sa place de papa d’aujourd’hui auprès de sa femme et de sa fille et par sa volonté de porter le message d’une paternité moderne.

Début Janvier, il vient de publier son livre (qui n’est pas le 1er, Alexandre ayant les mots comme passion) « Je ne m’attendais pas à ça » chez Larousse. Dans ce livre de témoignage de papa, il partage avec authenticité ses deux premières années de papa. De la grossesse au confinement, entre rires et larmes, Alexandre nous fait vibrer à chaque page. C’est un livre vérité qui narre les grands bonheurs et les petites difficultés. Et c’est définitivement un livre plein d’amour et de bienveillance. Et en fonction de notre situation (futur papa ou déjà parent), il nous re-connecte à un de nos moments les plus forts de notre vie. A l’occasion de la sortie de son livre (à mettre entre les mains des mamans comme des papas !), j’ai interviewé Alexandre (connu aussi sous le pseudo Papa Plume sur son blog et ses réseaux sociaux). Pour un témoignage de papa inspirant !

Alexandre et sa construction de papa

En couple depuis 10 ans avec Marianne, Alexandre a dû attendre un peu avant de devenir papa. Les fausses couches laissent des traces et amène Alexandre à se « préserver émotionnellement ». Et c’est lors de l’échographie où il entend le coeur de sa fille, Ambre, battre pour la 1ere fois, qu’il commence à construire ce qu’il appelle, avec beaucoup de poésie, sa « maison intérieure de papa ». Durant une séance d’ haptonomie (technique d’accompagnement pré-natal) le futur papa comprend qu’il peut commencer à créer une relation avec son futur enfant. « J’ai vu que je pouvais communiquer avec elle à ce moment, en lui parlant ou en massant le ventre de ma femme. Et là, ma transformation en papa était lancée ! ». Il commence alors à se préparer psychologiquement à l’événement qui va bouleverser sa vie.

Après l’enthousiasme, les petites et grandes questions arrivent au galop lors du 7eme mois de grossesse. « Ma plus grosse angoisse c’était de savoir comment j’allais amener ma femme à la maternité. Je ne conduis pas, la maternité se situait à l’autre bout de Paris, … Je me demandais aussi comment ma femme allait pouvoir sortir un humain de son corps sans se faire trop mal ! ». Et à ces questions se sont ajoutées des interrogations que connaissent beaucoup de futurs parents. « J’avais une peur impalpable. Vais-je être à la hauteur, pour ma fille et pour ma femme ? Et bien sur la peur de tous les parents : comment vais-je tenir avec si peu de sommeil ?! ».

La rencontre avec sa fille et les premières fois

Papa engagé comme il est, Alexandre découvre avec joie que deux lits sont présents dans la chambre à la maternité (NDRL : ce qui est loin d’être toujours le cas). « Un bébé s’accueille à deux. Et là, j’ai senti de suite que le papa avait sa place. J’ai pu vivre les 1ers jours à 100% ». Et de son témoignage de papa, Alexandre défend cette idée de la place du papa à la maternité. « Cela devrait être la norme. Pour la maman, pour le bébé et pour le papa ».

La naissance d’Ambre est alors une succession de bouleversements. « Tu attends durant 9 mois et cela reste abstrait pour le papa. J’imaginais ma fille à 3 ou 4 ans mais je ne la visualisais pas bébé ! Pour ma part, je suis tombé directement amoureux de ma fille. Mais je sais que cela peut parfois prendre plus de temps ».

Puis vient la succession des premières fois. La 1ere nuit à la maternité « avec tous les bruits étranges que fait un bébé ! ». Puis le 1er peau à peau, le 1er bain (« je voulais absolument donner le 1er bain, ma femme m’a laissé ce cadeau… un peu flippant tellement tu as peur de mal faire ou de faire mal à ton bébé ». Puis la 1ere sortie en poussette, les 1eres rencontres avec la famille et les amis (NDRL : un des moments drôle dans le livre). « Toutes ces premières fois sont très fortes. Encore aujourd’hui, je suis bouleversé par l’intensité du regard de ma fille qui peut me donner les larmes aux yeux ». 

Quand certains parents préfèrent les moments où bébé devient un enfant, Alexandre assure aimer chaque moment de chaque période. « Aujourd’hui, on s’amuse beaucoup, on se comprend et on échange. Mais quand Ambre était bébé, on a fait plein de choses ! Lui donner le bain est un de mes moments préférés. On avait décidé avec ma femme que c’était moi qui m’en chargeait. Et j’adore cet instant de partage, où l’on se raconte plein d’histoires ».

Un nouvel équilibre de vie

Cadre dans une grande entreprise, Alexandre a adapté sa nouvelle vie. « Je l’amène et la récupère chez la nounou. Je ne quitte jamais le travail après 17h45 (j’ai la chance d’être dans une entreprise qui facilite la parentalité). Et si Ambre a un problème, c’est moi qu’elle appelle ». De son propre aveu, sa relation au travail a évolué. Et il a, pour le moment, diminuer la flamme carriériste qui brillait en lui. Même si pour Alexandre, c’est surtout une histoire d’organisation. « Je fais moins de pause. Et je suis bien plus productif et efficace au travail ».

Et comme il le raconte très bien dans son livre, son nouvel équilibre ne s’arrête pas à sa relation au travail. « Tout change ! L’avant bébé et l’après bébé, ce sont deux mondes différents. Tu ne pars plus en WE en amoureux sur un coup de tête. Un décalage se crée naturellement avec tes amis célibataires ou sans enfant. Le WE, tu te lèves à l’heure à laquelle ils se couchent ! ». Son témoignage de papa évoque une certaine perte de liberté. « Mais j’ai gagné la liberté d’aimer inconditionnellement et c’est tellement fort. A part à de rares moments où je pense à mes soirées avec mes amis, je n’ai aucun regret de mon ancienne vie ».

Avec Marianne, l’équilibre s’est trouvé naturellement. « Avant la naissance d’Ambre, nous partagions déjà les tâches du foyer pour se répartir la charge mentale. Ma femme gère l’administratif et moi l’appart, les courses et le linge. On a une bonne organisation, c’est fluide. Et à mon sens, l’organisation permet d’échapper aux crises ». Cette organisation, le couple l’a mis au service des nuits. « Marianne gérait le 22h – 4h du matin et moi je prenais le relais à 4h ». Et l’arrivée d’Ambre a t-elle généré  des tensions au sein du couple ? « Nous sommes un couple très soudé, Ambre a trouvé sa place naturellement ». Alors dans son témoignage de papa, Alexandre partage son conseil pour préserver les couples qui deviennent parents. « Il me parait essentiel de se trouver des petits moments à deux pour déconnecter. Même s’ils sont rares, ils permettent de se retrouver ».

 « Je me suis trouvé en devenant papa »

Alexandre est définitivement très investi dans sa paternité. « Ma fille aspire mon énergie, quand elle ne dort pas par exemple. Mais elle m’en donne une autre qui m’a permis de ré-orienter mes priorités. Je suis bien plus aligné. J’ai été éduqué dans un environnement avec beaucoup d’amour et de bienveillance. Et c’est ce que je souhaite lui transmettre. Je suis un peu rêveur et un peu fou et ma fille me permet de l’être pleinement. Je ne me prends pas au sérieux, je m’amuse. Tout le positif en moi explose avec et grâce à elle ».

Alexandre transmet à Ambre ce en quoi il croit, car « tout passe par l’exemplarité ». Et au-delà de la douceur, de l’amour et de la générosité, cet amoureux des mots partage sa passion de l’écriture avec sa fille. « Elle aime déjà beaucoup les livres. Elle fait la lecture à ses bébés ! Elle connait l’alphabet et en ce moment, elle adore me le réciter durant les 20mn de route pour aller chez la nounou ».

Sa nouvelle vie est constituée de routines. « Ma vie est millimétrée, tout est calé ! La routine du bain est notre moment à deux, la routine du dodo notre moment à 3, la routine du coucher avec les bisous, … Les enfants en ont besoin. Et les parents aussi d’ailleurs ! ».

Témoignage de papa : les conseils d’Alexandre

Au delà des routines, Alexandre partage dans son livre et lors de cet interview, plusieurs conseils bien utiles à tous les parents : « S’organiser énormément, accepter le bazar dans la maison, savoir lâcher du lest. Etre exigeant avec soi même et se dire que l’on fait au mieux, être exigeant dans ses principes d’éducation. Mais également être dans la juste mesure en se disant que l’on n’est pas des Super Héros. Trouver un équilibre de vie de parent et dans le couple, être entre la raison et la folie… Et donc apprendre à marcher en permanence sur une corde, sans tomber ! ».

Et aux futurs papas, Alexandre conseille de « s’investir dès la grossesse. Car même si ce n’est pas encore réel, cela projette dans sa future vie. Puis ne pas hésiter à mettre les mains dans le cambouis ! Même si on a peur, foncez !! ».

Papa entre souvenirs et futur

Ambre va avoir deux ans mais elle a déjà gravé de jolis souvenirs dans la tête de son papa. « J’ai déjà vécu tellement de moment de grâce. Quand elle me touche la joue et qu’elle me dit « je t’aime », je suis submergé. Ou ces moments où elle est blottie contre moi, où j’ai mon nez dans ses cheveux. Et il y a aussi des souvenirs très drôles à posteriori, comme quand elle s’est cogné la tête dans un panneau (Ndrl : à retrouver dans le livre, un moment savoureux !) ».

Ambre dirait de son papa qu’il est un peu fou, qu’ils rigolent bien ensemble, qu’elle a un papa malin qui ruse en lui mettant des médicaments dans son biberon. Qu’elle a tellement hâte de le retrouver chaque fin de journée pour se blottir dans ses bras…

Et dans 10 ans, comment Alexandre s’imagine avec sa fille ?  « Exactement comme aujourd’hui, avec une relation de confiance. Je veux lui ouvrir tous les chemins pour qu’elle trouve sa voie, qu’elle fasse tout ce dont elle a envie … ». 

Alexandre, ce papa plume à la plume toujours juste, aligné avec ce qu’il est et avec ses émotions, respire l’amour et la tendresse. On ressort, de la lecture de son livre, touché. Avec deux envies : avoir un enfant si nous n’en avons pas ou serrer dans ses bras ses enfants pour un câlin intense et plein d’amour…

Et vous, que pensez-vous du témoignage de papa d’Alexandre ? 

Positivons, partageons et commentons ci dessous !

Retour à la page d’accueil

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •   
  •  

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.