Histoires de Papas inspirants : que sont-ils devenus ?

histoires de papas : que sont ils devenus ?

Voilà plus de deux ans qu’Histoires de Papas existe grâce à vous (merci !). Et en deux ans, j’ai pu interviewer et vous raconter des dizaines d’ histoires de papas inspirantes. Des histoires de papas engagés, des papas qui changent de job pour vivre pleinement leur parentalité, des papas solos, des papas gay, des papas de familles nombreuses, des papas d’ados, des papas qui ont fait un baby blues et qui s’en sont relevés, des papas adoptants, des beaux-papas, des papas qui sont devenus profs de papas, … ! 

Et depuis tous ces mois, que sont devenus tous ces papas ? Le fleuve de la vie n’a de cesse de couler. Et entraine avec lui des petits et grands bonheurs, des moments plus difficiles, des changements, des enfants qui grandissent… Alors j’ai eu envie de prendre des nouvelles de certains d’entre eux. Et une nouvelle fois, ils ont accepté de partager leurs histoires de papas sans fard et avec authenticité. Toujours portés par la même démarche : faire la lumière sur les papas d’aujourd’hui, dans tout ce qu’ils sont, au travers de leurs histoires de papas. Dans ces histoires de papas, on n’y parle de mariage, de séparation, de nouveaux jobs, de “les enfants ont grandit”, … On y parle de la vie.

Ronan – le papa repart sur les routes en famille en Camping Car

Il y a tout juste un an, Ronan nous racontait son incroyable aventure. Pour fuir Paris et une vie qui n’était pas en adéquation avec leurs valeurs et envies, le jeune papa et sa femme avaient décidé de créer un business en ligne autour des produits de portage.

Et pour compléter l’offre de Kangooroule, Ronan et Julie sont également devenus formateurs de produits de portage. Ceci leur a permis de faire un an de tour de France en Camping-Car  avec leur première fille et de gouter à la liberté dont ils rêvaient tant. Mais l’arrivée d’un 2eme bébé les oblige à poser leur valise et à délaisser leur Camping-Car pour une maison. Et depuis, comment ont évolué Ronan et sa famille… ?

Pour pouvoir repartir sur les routes, Ronan et Julie ont décidé de faire évoluer leur entreprise.  « Nous avons désormais un logisticien qui gère notre stock et les envois aux clients. Cela nous laisse plus de temps pour être avec les filles ». Et un jour, ils ont le déclic, poussés par leur envie de voyager. « On a quitté notre maison mi-août et mis nos affaires dans un box. Après plusieurs semaines de réparations imprévues du camping car, nous sommes finalement repartis officiellement sur les routes mi-septembre ». Et autant ils étaient restés en France sur leur précédent périple, autant ils décident désormais de dépasser les frontières. « Aujourd’hui, nous venons de finir un périple d’un mois et demi en Espagne à découvrir le pays, les paysages et la culture, tout en travaillant à distance. On a trouvé notre rythme de croisière avec le matin : travail pour tout le monde, Julie et moi avec la boutique et les filles avec des cahiers d’exercices (NDRL : la famille pratique l’Instruction En Famille) et l’après midi : visite en tout genre, randonnées en pleine nature, musées comme le Guggenheim de Bilbao… ». La famille est plus heureuse que jamais. « Les filles appréhendaient d’aller à l’étranger et désormais elles ne souhaitent plus rentrer en France ! ». La suite ? « Nous allons évidement continuer de voyager ainsi et découvrir encore de nouveaux pays ! ». Ronan, c’est vraiment une de ces histoires de papas qui ouvrent de nouveaux chemins…

Laurent – le papa solo de plus en plus heureux

C’est avec force qu’il commence son chemin pour se reconstruire tout en préservant ses enfants de cet ouragan. Deux ans après, ou en est Laurent sur son chemin de vie ?

Tout d’abord, il a fait évoluer son travail. «J’ai arrêté totalement mes déplacements à l’étranger , mon travail en sédentaire me permet de m’occuper un peu plus de la maison et des enfants ». Ses enfants restent toujours sa préoccupation majeure. « Nos vacances d’été annuelles restent un de nos RDV fort. On se retrouve tous les 5 en mode « famille », on s’est fait une semaine à la montagne. J’affectionne toujours ce moment où l’on ne se retrouve que nous 5 ». Autre nouveauté, Laurent s’est inscrit au club de tennis de table où Jules, son dernier de 14 ans est inscrit. « Je joue avec lui dans une équipe en départemental et j’en suis très fier…  J’aurais adoré faire cela avec mon père. »

Au delà de ses enfants, Laurent s’est reconstruit et une jolie rencontre le remplit de bonheur. « Une femme est rentrée dans ma vie il y a près d’un an. Elle est très chouette et c’est notamment la première qui a su me prendre moi mais surtout tout le package avec les enfants etc… Mes enfants l’aiment, ça se voit, et je suis super content . Je ne sais pas si un jour nous vivrons dans le même appartement mais j’en ai bien envie.. On verra, la vie est riche en rebondissements, j’en sais quelque chose ». Et c’est tout le bonheur que l’on souhaite à Laurent…

Olivier – le papa adepte de l’Instruction en Famille

Passionné de jeux de société, le trois fois papa crée des liens très forts avec ses enfants. Deux ans après, quelles sont les nouvelles de cette joyeuse famille ?

Olivier & sa femme, Angélique, poursuivent l’Instruction en Famille pour Lilli, 6 ans désormais. « J ai changé de travail et j’ai réussi à garder mon rythme de travail décalé. je suis au boulot vers 7h / 7h30 pour partir vers 17h … 15 minutes après je suis chez moi. Maintenant je travaille à proximité et j’y vais en vélo. Donc Lili me voit encore plus de temps. Ma femme a réduit son temps de travail pour avoir des temps fixes. L’emploi du temps de Lili est très bien réglé. Pour ma part, je m’occupe de ses apprentissages notamment sur la lecture, la logique ou commencer les notions de codage ».

Au delà de Lilli, Olivier (désormais marié à Angélique : « Nous avons fait un mariage surprise très simple sous forme d’un picnic… Même mes enfants et nos familles, ne savaient pas qu’ils assisteraient à notre mariage. C’était magique ! » ) prend soin d’organiser des moments privilégiés avec l’ensemble de sa  famille. « Une joie très régulière mais qui me ravit à chaque fois, c’est de voir mes enfants partager du temps ensemble, avoir de la complicité et de la tendresse entre eux. La dernière fois cela s’est fait de façon très forte lors d’une séance d’Escalade en famille. Une séance tout en partage, bienveillance et joie ! ». D’ailleurs Olivier a une grande idée en tête. « Nous avons un projet de faire des vacances entièrement en vélo en 2021 avec une tentative d’un grand we à vélo en 2020 ».

Gilles, le papa formateur de papas et papa investi

Fondateur de l’Atelier du Futur Papa et auteur de plusieurs livres sur la parentalité, ce papa de deux petites filles incarne à lui seul cette nouvelle génération de pères. Où en est-il de ses projets et comment réussit-il à concilier vie professionnelle intense et vie personnelle harmonieuse ?

2020 sera l’année de tant de projets pour Gilles. Fort du succès de son Atelier du Futur Papa, il a décidé d’aller plus loin. « Je lance l’ Atelier des futurs parents, le premier concept de préparation à la parentalité pour futurs parents. L’objectif est de se préparer à la parentalité car selon moi l’anticipation est une des clés principales, un facteur de succès incontournable pour une parentalité épanouie. D’ailleurs, je recrute actuellement des animatrices ! ». En parallèle, Gilles est devenu chroniqueur pour Neuf mois et Mont Roucous, est partenaire des laboratoires Gilbert et va devenir ambassadeur de l’association Edusemble.

Toutes ses activités ne lui font pas oublier l’essentiel, ses deux filles, Alice et Margot. « Plus le temps passe et plus j’accorde à mes filles plus de temps exclusif et de qualité, au travers de diverses activités physiques (vélo, roller, trottinette,  piscine) . Mais aussi je suis plus tourné vers ce qui fait leur personnalité qui commence à se dessiner au fil des expérimentations de vie ». Car oui les enfants grandissent et le rôle du parent évolue avec. «  Mon rôle change avec leur âge grandissant. Leurs demandes étant différentes, cela fait appel à d’autres facettes de ma personnalité. Parfois je peux puiser dans mes compétences déjà acquises mais aussi parfois, cela m’oblige à me confronter à la réalité de la non-réponse, ce qui n’était pas le cas auparavant ! Je dois définitivement me réinventer en permanence, et aussi accepter que le papa qui a réponse à tout c’est bel et bien fini… Comme l’enfant évolue, notre relation évolue aussi, il nous faut nous réinventer en permanence afin de nous adapter et de rester sur le haut de la vague pour pouvoir surfer avec eux sur la mer de la vie. Autrement on aurait tôt fait de se retrouver sur la plage à les regarder s’amuser dans l’eau… ». Gilles, une de ces histoires de papas toujours inspirantes…

Maxime, du baby-blues de papa au papa engagé pour son fils

Maxime nous avait partagé son histoire pleine d’émotion. Son enthousiasme à devenir père avait laissé la place à un Baby Blues de plusieurs mois juste après la naissance de son fils, l’empêchant de s’en occuper.

Grâce à sa compagne, le nouveau papa prend conscience de ce qu’il traverse et le dépasse. Pour se transformer alors en papa plus engagé que jamais. Léandro, son fils, a désormais 3 ans. Comment se déroule la vie de famille ?

A la naissance de son fils, Maxime avait négocié une évolution de son travail en passant de commercial sur les routes à commercial sédentaire pour mieux profiter de Léandro. « Aujourd’hui, je continue à profiter de mon fils et de mon temps libre avec lui.  Je termine le travail à 16h, cela me permet d’aller le chercher à l’école, lui éviter d’aller à la garderie, prendre le goûter avec lui et passer du temps avec lui jusqu’au coucher. ».  Moins actif  sur son compte Instagram, son engagement est naturel pour le papa. «  Penser à lui avant de penser à moi est ma devise. J’ai compris que même en ayant le rôle du parent le plus autoritaire, cela ne détruit pas la relation de complicité que nous avons. J’ai face à moi un petit garçon bien dans ses baskets, qui parle merveilleusement bien pour son âge, qui exprime ses sentiments, qu’il soit content ou non, qui dit ce qu’il aime et ce qu’il n’aime pas et qui dit à ses parents qu’il les aime à la folie ! 🙂 ». 

Il y a peu, Maxime s’est séparé de sa compagne. « Les causes principales ont été nos différents liés aux nuits de notre fils, on ne va pas se mentir, la fatigue détruit un couple à force … Mais nous sommes heureux de cette décision car nous serons beaucoup plus heureux séparément que ensemble et cela s’applique également à notre fils, qui doit sûrement ressentir les tensions entre nous. Mon baby blues a également été une étape compliquée pour notre couple, avec le temps, elle s’est rendu compte que c’est une étape qui a été marquante pour elle, même si elle sait que ce n’est pas de ma faute ». Maxime aborde cette nouvelle étape de vie avec sérénité (« J’ai hâte de commencer cette nouvelle vie de papa solo »), toujours porté par l’amour intense qu’il porte à son fils. « Mes joies au quotidien sont de le voir évoluer à l’école, s’ouvrir aux autres. Les choses inculquées par le passé portent leurs fruits , des choses basiques comme la politesse, la bienveillance ou l’amour que l’on transmet au quotidien… ça vaut tout l’or du monde de recevoir un « je t’aime » sans raison aucune… ». L’histoire de papa de Maxime est à l’image de la vie, avec des hauts et des bas. Et toujours au coeur l’amour immense qu’il porte à son fils…

Corentin, le papa libre

Corentin est un des premiers papas que j’ai interviewé. Sa liberté (d’être, d’agir et d’impacter) chevillée au corps m’avait alors inspiré (et je lui dois certaines approches de ma nouvelle  vie professionnelle). Où en est ce papa de deux jolies petites filles ?

Ancien parisien exilé en région pour une meilleure qualité de vie, Corentin avait fait évoluer son job pour devenir Slasheur (plusieurs activités). Aujourd’hui, il reste un adepte de ce mode de travail. « Je n’ai pas vraiment changé les choses : je suis toujours assez disponible pour aller les chercher ou les amener à l’école et rester avec elles de temps en temps le mercredi ». Cette disponibilité (de temps et d’esprit) lui permet de partager un temps qualitatif avec ses filles. « Je fais du vélo avec ma deuxième fille, c’est elle qui me réclame d’avaler les kilomètres à 5 ans ! Et des activités manuelles avec ma 1ère dans un studio qui a ouvert à côté de chez nous. ». 

Corentin prend toujours autant de plaisir à son rôle de papa. « A mesure qu’elles grandissent, nous pouvons faire de plus en plus de choses avec elles. Et le revers de la médaille de ce que je viens de dire, c’est les voir grandir trop vite… Et les voir se disputer beaucoup entre elles ! » Avec des enfants de 8 et 5 ans, Corentin regarde son rôle de papa avec désormais plus de recul. « C’est une sacrée responsabilité, et sur le long terme. Il faut vraiment en avoir conscience je trouve, ce qui n’est pas toujours le cas de tout le monde. Et j’ai découvert que j’étais plutôt à l’aise avec les enfants, quels que soient leurs âges. Et que leur compagnie est parfois plus agréable que celle de certains adultes 😉 ». Corentin, un papa décidément libre !

Et vous, que pensez-vous de ces histoires de papas ?

Positivons, partageons et commentons ci dessous !

Retour à la page d’accueil

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.