La parentalité juste : le choix de l’équilibre pour tous

parentalité équilibrée

Aujourd’hui, la parentalité est devenue un vrai sujet pour tous. Nous sommes une génération de parents plus conscient. Nous avons également à notre disposition beaucoup plus de ressources à portée de main ou de clics (livres, blogs, podcast, …). Et en même temps, nous parlons de plus en plus du burnout parental (qui toucherait au moins 5% des parents). A trop vouloir bien faire pour les enfants, de nombreux parents s’épuisent

Depuis que je suis papa, j’ai toujours été surpris par l’approche de la parentalité quasiment  uniquement tournée vers les enfants. Evidement, ils sont importants. Mais ils sont un sujet de l’équation, pas le tout. La parentalité touche, à mon sens, beaucoup de sujets, tous interconnectés. Il y a les enfants, mais aussi le couple, le boulot et soi (et bien d’autres choses comme l’écologie par exemple…). Et si nous redessinions une autre approche de la parentalité qui prenait en compte tous les aspects? Une parentalité juste. Une parentalité juste et respectueuse pour chacune des parties prenantes. Et une parentalité juste et pleine d’égalité pour tous. Afin de trouver son propre équilibre et ainsi de faire un pas vers plus d’épanouissement, de sérénité et de bonheur…. 

Mais on parle de quoi ??

Pour commencer, il ne s’agit pas là de lancer un énième concept de la parentalité. Mais plus de partager une réflexion personnelle. Et de planter une graine et de voir si elle pousse…

La parentalité juste serait, pour moi, une approche complète qui prendrait en compte tous les éléments qui composent la parentalité. Il s’agit de s’interroger sur ce qui est juste pour moi. Pour moi et pour toutes les parties prenantes qui composent la parentalité. C’est pour moi une des conditions pour atteindre l’équilibre de vie que l’on souhaite tous toucher du doigt. Et je suis persuadé qu’une des clés pour être heureux réside dans la justesse trouvée dans les différentes composantes de sa vie. 

Et par définition, la vie n’est pas figée. Elle est en perpétuelle mouvement. Ce qui est juste pour moi aujourd’hui ne le sera peut être pas demain. Evidement, la démarche est exigeante. Car elle demande de s’interroger régulièrement sur ses choix. Sur ce qui est bon et juste pour moi à ce moment de ma vie. Puis de réajuster lorsque c’est moins le cas.

Une parentalité pour soi, loin des injonctions

Ces derniers mois, nous avons beaucoup parlé de pertes de libertés individuelles. Pour moi, la liberté est avant tout une somme de choix au quotidien. Malheureusement, l’exercice de la parentalité est anxiogène. On veut bien faire. Mais on a peur de mal faire.

« L’enjeu de la parentalité juste est alors de prendre de la distance avec la centaine d’injonctions que l’on reçoit. Et de créer son propre modèle. Sa propre vérité. »

Alors, pour se rassurer et trouver des réponses, on embrasse des solutions toutes faites. Pourtant, la parentalité est avant tout une histoire d’humains. Et qui sont donc tous différents. Dans leurs fonctionnements, leurs envies, leurs possibilités. Comment alors caler un modèle tout fait ? L’application d’un modèle (ou d’une méthode) a de grandes chances de conduire à de la culpabilité. « Je n’arrive pas à faire comme le modèle, je suis nul, je suis un mauvais parent ». 

L’enjeu de la parentalité juste est alors de prendre de la distance avec la centaine d’injonctions que l’on reçoit. Et de créer son propre modèle. Sa propre vérité. De se créer SON modèle de parentalité qui fonctionne pour soi. Qui est juste pour soi et sa famille.

Une parentalité juste pour le couple

Pour la grande majorité, la parentalité est une affaire de couple. Nous sommes deux pour faire un enfant. Et nous sommes deux pour lui donner des ailes et le faire grandir. L’enjeu d’une parentalité juste est de prendre en compte les envies de chacun. Ceci afin de respecter les deux parents. Et de ne pas abimer la relation (pour rappel, un couple sur 3 se sépare sur la 1ere année de l’enfant).

La parentalité juste valorise la communication au sein du couple. A mon sens, la communication dans le couple est essentielle et jamais suffisante. Et encore plus avec l’arrivée d’un enfant. Chaque membre du couple a sa propre histoire, son éducation, ses souffrances et ses failles. C’est ainsi, c’est la vie ! Et avec l’arrivée d’un enfant, le passé revient à la surface, parfois très fortement. Avec des conséquences sur l’éducation souhaitée pour l’enfant. Mais aucun des deux parents n’a vraiment tort ou raison. Chacun est juste dans sa vision. Tout l’enjeu est d’en parler régulièrement pour réussir à se caler. Et à rester sur le même chemin. Il s’agit alors de se demander ce qui est juste pour chacun, ce qui est important, ce qui est non négociable et à l’inverse là où l’on est prêt à lâcher. Pour trouver des compromis. Et une vision semblable et partagée de la parentalité au sein du couple.

Le partage de la charge mentale est l’autre enjeu de la parentalité juste. Elle permet l’égalité puisqu’elle est respectueuse de ce qui est juste pour chacun. Encore faut-il l’exprimer ! Oser dire à l’autre que c’est trop lourd de tout (ou trop) gérer et porter. Oser dire que l’on a besoin de soutien. Et oser dire que l’on a besoin de plus de partage dans la gestion du quotidien… Exprimer c’est aider à conscientiser. L’autre membre du couple, même avec plein d’amour, n’est pas dans la tête de l’autre…. Et ensuite, il s’agit d’écouter. Et de vraiment écouter ! De comprendre le besoin de l’autre puis de s’adapter. Comment ? En ayant une vision lucide et juste du quotidien. Sur quoi je suis prêt à passer moins de temps pour prendre ma juste part dans le quotidien ? Là également, pas de réponse unique… A chacun de trouver ce qui est juste pour lui.

Et enfin, la parentalité juste n’oublie pas le couple en tant que tel. Pour que la famille s’épanouisse, le couple doit ne pas se perdre. Et donc s’octroyer des moments à deux. Pour se retrouver, pour ne pas être que des parents, pour entretenir la flamme, …

Une parentalité juste pour les enfants

parent enfant équilibre

La parentalité juste pour les enfants réside dans l’équilibre entre la liberté de l’enfant et l’expérience des parents. On parle beaucoup ces dernières années de libre apprentissage pour l’enfant. Une liberté mais avec le cadre posé par les parents. Car les enfants, et c’est bien naturel, ne peuvent pas toujours appréhender ce qui est juste pour eux (en terme de sommeil, d’alimentation, de risque …). Les parents, de part leur expérience et les ressources dont ils disposent, peuvent guider les enfants sur le chemin.

Nous sommes des êtres sociaux et vivons en société. Avec des interactions nombreuses et avec des gens différents. La parentalité juste pour les enfants se doit de prendre en compte les règles sociétales. Afin de permettre à l’enfant d’y évoluer sereinement en tant qu’adulte. La notion de « placer le curseur au bon endroit » est, selon moi, une des clés de la parentalité juste. Ainsi, interdire totalement à l’enfant l’accès aux écrans n’est pas juste pour lui car pas aidant (il sera dans un monde connecté quoiqu’il en soit, autant lui apprendre à savoir comment mieux faire). Mais lui laisser un libre accès aux écrans à longueur de journée n’est pas bon non plus (de nombreuses études le démontrent). Qu’est ce qui est juste pour l’enfant dans son accès aux écrans ? Finalement c’est cette question qui permet de mettre le curseur au bon endroit entre le trop et le pas d’écran par exemple.

Une parentalité juste pour soi

La parentalité prend assez peu en compte les parents. Il y a beaucoup l’idée de « je donne tout à mon enfant » dans la parentalité aujourd’hui. Et avec le risque de voir arriver derrière épuisement parental ou culpabilité…. Mais comment prendre soin de ses enfants si l’on ne prend pas soin de soi ? L’enjeu de la parentalité juste est là. Ne plus s’oublier et faire entrer le parent dans l’équation de la parentalité.

 » la parentalité est un marathon et pas un sprint « 

Je le dis souvent, la parentalité est un marathon et pas un sprint. Et comme dans un marathon, il est nécessaire d’avoir des moments de récupération dans sa vie de parent pour tenir la distance. La parentalité juste prend en compte cet élément. Avec un enfant dans sa vie, le temps se réduit forcément. Et on peut avoir tendance à supprimer le temps pour soi. Avoir du temps pour soi n’est pas égoïste. C’est l’inverse ! Finalement, c’est se préserver de petits moments à soi pour vivre intensément de grands moments en famille !

Comme il n y a pas de vérité absolue dans la parentalité juste, c’est à chacun d’identifier ce qui est nécessaire pour préserver son « moi ». Un week-end de 2 jours tous les 2 mois ? Une balade en solo durant 2 h toute les semaines ? Ou une soirée avec des amis 2 fois par mois ? A chacun de s’interroger sur ce qui va permettre de recharger les batteries !

Une parentalité juste pour le boulot

La parentalité juste doit également prendre en compte nos vies professionnelles. C’est là où nous consacrons une grande partie de notre temps, pour la majorité d’entre nous ! Donc l’enjeu ici est de se demander ce qui est juste pour soi ET pour son employeur (si on est salarié).

Vous avez envie de quitter le boulot plus tôt depuis que vous êtes parent ? Et pourquoi pas plus de flexibilité ? Vous avez le droit ! Mais est-ce juste pour votre entreprise ? 

L’idée n’est pas d’opposer les deux mais de trouver le bon équilibre entre les deux besoins (les vôtres et ceux de votre boite). Pour cela, n’hésitez pas à changer de posture. Et soyez en responsabilité et en apporteur de solutions. Vous souhaitez partir à 17h du taff pour aller récupérer plus vite votre loulou ? En quoi cela impacte votre entreprise ? Quelles solutions pouvez vous proposer pour que cela ne désorganise pas le service ?

Et encore une fois, l’idée est ici d’avoir une approche juste de la parentalité, pour les deux parties.

Et je pourrais poursuivre cette réflexion sur bien d’autres domaines qui composent également la parentalité : les grands parents, les relations avec les amis, l’écologie, la scolarité, … Mais je vais m’arrêter là !! Mon envie était ici de vous partager ce que j’essaye de déployer au sein de ma famille depuis 4 ans. Bien sur, ce n’est pas simple tous les jours. C’est exigeant. Cela demande réflexions et énergie. Mais cela amène aussi tellement de sérénité. Et cette approche permet plus de fluidité et d’égalité. Chacun se sent à sa « juste place » plus facilement. Chacun se sent plus respecté. Et ce sont des grands pas vers un plus grand équilibre de vie…

Et vous ? Que pensez-vous de cette approche de parentalité juste ?

Positivons, partageons et commentons ci dessous !

Retour à la page d’accueil

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •   
  •  

3 commentaires sur « La parentalité juste : le choix de l’équilibre pour tous »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.